Rapport n°2:les émoticônes et leur histoire

Une émoticône est une représentation d’une émotion, d’un état d’esprit, d’un ressenti, d’une ambiance. Accompagné d’un message elle peut retranscrire l’intensité du message. Elle est courte, bref, elle va directe à l’essentielle, son but étant d’être directe et précis. De retranscrire le maximum d’information avec le moins de caractère possible .Elle est donc très utile et pratique, c’est pourquoi elle connaît un succès fulgurant et c’est incroyablement développé depuis sa création.

Mais d’où vient l’émoticône.

 

Le smiley, première trace de l’émoticône

C’est Levy Stahl, chercheur il travaillait à l’University of Chicago Pressqui aurait découvert des traces d’une émoticône. Ceux-ci daterai de 1648.En effet, il a trouvé dans une édition imprimée du poème To Fortune, du poète anglais Robert Herrick, la suite de caractères « smiling yet 🙂 ».Ce caractère peut être interpréter comme le premier émoticône.

C’est le belge Marcellin Jobard qui utilise le premier émoticône pour figurer l’inronie dans un texte du journal le Courrier Belge du 11 octobre 1841. C’est le belge d’origine française Marcellin Jobard, lithographe et inventeur qui, dans un texte du journal le Courrier Belge.

 

 

220px-Emoticons_Puck_1881

 

L’émoticône

L’invention des émoticônes moderne est attribuée à Scott Fahlman professeur à l’université Carnegie Mellon aux Etat Unis , qui a crée le 19 septembre 1982 le symbole 🙂 , afin d’appuyer les messages drôles ou ironiques qui circulaient sur le forum de son université

Ses premiers émoticônes étaient : -) et :-(.

Il se compose du caractère deux-points pour les yeux, un tiret pour le nez et une parenthèse pour la bouche. Cependant Il faut pencher la tête vers la gauche pour voir un visage stylisé.

Sauf qu’un message du 20 septembre 1982 précise qu’avant l’invention de Scott Fahlman, le symbole \__/ évoquant un sourire était déjà utilisé. Il est devenu rare aujourd’hui de voir des émoticônes sans yeux. Ce qui signifie que les yeux sont devenus importants dans les émoticônes c’est généralement eux qui donnent la personnalité aux messages que l’on veut envoyer. Qui permettent de reconnaitre un visage Humain.

 

L’utilité, quelle importance elle a ? 

L’usage de l’émoticône est très diversifié, de plus elle a évolué au cours du temps. Elle dépend toujours du type de discours prit. Plus la réponse du destinataire est rapide et qu’une éventuelle précision est apportée rapidement plus l’échange et fluide et précis. C’est le principal facteur qui explique le nombre élevé d’émoticônes dans les dialogues en ligne et forums. Extrêmement présent dans les SMS. Le nombre utilisé dépend entièrement de la conversation et des participants. Il va d’un timide sourire occasionnel pour certains à un éventail d’émoticônes régulier pour les habitués. L’utilisateur averti doit donc s’assurer qu’il est bien compris. Ils sont donc uniquement utilisé pour des personnes qui se connaissent, des amis, des proches. Cependant on ne l’utilisera donc jamais pour s’adresser à son patron ou dans un cadre sérieux.

Les différentes émoticônes

Les émoticônes « manga » :Elles sont appelées au Japon Kao Moji ou Face Marks (qui veut dire « marques du visage ») elles se lire sans pencher la tête, et leur graphie s’inspire des expressions de personnages dans les mangas. Elles sont souvent plus visuelles et permettent des variations et des interprétations différentes. C’est émoticône sont souvent inspiré du visage de Kirby, un personnage de jeu vidéo.

Kirby_dance

Les émoticône « graphiques » : plus récente, elle sont apparu avec le besoin de transcrire plus d’émotions avec les émoticônes . Des logiciels de messagerie instantanée proposent l’insertion d’émoticônes au format graphique et non textuel, voire le remplacement automatique des émoticônes textuelles par leur équivalent graphique, s’il existe, telles les emoji, émoticônes japonaises qui représentent des pictogrammes plus élaborés.

emojis

This entry was posted in exposition de soi 2015 rapport 2. Bookmark the permalink.