rapport n°3 :le print club

La photographie existe depuis le 19eme siècle et c’est considérablement développé à travers le temps. Du faite quelle est pratique et très utile, on s’en sert dans quasiment tous les domaines (par exemple les papiers d’identités, cartes ou autre).Mais aussi pour les loisirs ou personnelle (photos de voyages par exemple).

Les purikura sont des types de photographie de divertissement prises en cabines. Elles sont fortement présentes et rependu au Japon et Taïwan. Ce sont de très grands photomatons qui offrent un panel d’option et a assez de place pour prendre plusieurs personnes en photos.

Ces cabines ont été développées en partenariat avec SEGA et Atlus. Le premier purikura a été vendu en 1995 au Japon et depuis print club est une marque déposée.

Initialement, les purikura étaient principalement présents dans les salles d’arcade, mais on en trouve aujourd’hui dans les parc d’attractions , les centres commerciaux et les gares à travers tout le Japon.Cependant elles sont méconnues en Europe, Afrique, et Amérique.

Le nombre et la taille des images à imprimer sont choisies, et après quelques minutes, les photos sont imprimées, sur des feuilles de papiers colorées, à découper et partager au sein du groupe. Généralement, le côté face peut être enlevé, les photos devenant deviennent alors des autocollants. Elles non pas d’autre but que de divertir et d’être partagé avec tout le monde(on peu les envoyé a des ami a des proches).Chaque images et personnalisable de milliers de façons différentes ce qui fait la diversité des photos.

Le purikura est généralement utilisé par les adolescents, et plus particulièrement les filles, mais pas exclusivement. Beaucoup de jeunes filles emportent partout avec elles leurs albums de photos purikura pour les montrer et les échanger avec leurs amies.

 

Créant ainsi une des première version des réseaux sociaux récents ou l’on partage énormément les images,et surtout les visages .

 

This entry was posted in exposition de soi 2015 rapport 3. Bookmark the permalink.