Le print club

La photographie existe depuis maintenant très longtemps, depuis la 19è siècle. Elle s’est considérablement développé à travers le temps du fait qu’elle est pratiquement plus que nécessaire dans notre vie quotidienne, elle est très pratique et très utile.

La photographie collante japonaise développée en partenariat avec « SEGA » et « ATLUS » est le premier photomaton appelé « Print Club ». C’est un outil de photographie en cabines, très populaire au Japon et à Taïwan. Les japonais l’appellent « Purikura »: c’est la contraction de « Print Club » en prononciation japonaise.

Initialement, les « Purikura » étaient principalement présents dans les salles de jeux, mais on en trouve aujourd’hui dans les parc d’attractions et les centres commerciaux à travers tout le Japon. Cependant elles sont méconnues en Europe, Afrique, et Amérique, nous ne connaissons que le photomaton très classique pour faire des photographies d’identité que nous pouvons trouver un peu partout.

Principalement, le photomaton a été utilisé par des couples ou des amis, mais le Print Club nous donne beaucoup plus que ça, il nous donne des souvenirs: nous pouvons nous déguiser, on peut prendre un rôle pour prendre les photographies. Ces Print Club sont très riches en fonctionnalités pour pouvoir convenir aux différentes envies des consommateurs.

Après avoir choisi le nombre et la taille des images à imprimer pris les photographies, il faut attendre qu’elles soient imprimées. Elles sont imprimées sur des feuilles de papiers colorées, à découper et à partager au sein du groupe en fonction du nombre de photographies que l’on a choisi à imprimer. Généralement, la face peut être enlevé et donc ces photographies ne sont plus que des simples photographies, mais elles deviennent des autocollants. On peut donc le mettre sur un objet comme les téléphones portables ou les cahiers ou les ordinateurs.

This entry was posted in exposition de soi 2015 rapport 3, Uncategorized. Bookmark the permalink.