L’influence d’un nouveau style de littérature, le Keitai Shôsetsu sur le comportement

L’influence d’un nouveau style de littérature, le Keitai Shôsetsu sur le comportement

Le Keitai shosetsu est un récit partagé en parties très courtes et envoyé par mails ou texto, qui se développe surtout dans les années 2000. Les auteurs sont en général des jeunes femmes qui traitent des sujets banals. Entre 2003 et 2007 la publication de ces récits diffusés en courts épisodes permet d’en rendre certain célèbres.

Les principales caractéristiques de ces récits :

L’envoie par texto limite le nombre de caractères par épisodes.

Ils sont écrits à partir d’un langage parlé parfois non correcte, et ne sont pas corrigés. Le style de l’écriture est fragmenté et coupé et la ponctuation est absente.

Les sujets sont inspirés de la vie quotidienne et d’une expérience personnelle.

Les publics visés sont les jeunes adultes : les étudiants et les lycéens.

Ces récits qui influence une grande partie de la jeune population ont beaucoup de conséquences sur le comportement de ces derniers, des relations et sur la littérature. Tout d’abord le but de ces récits, n’est plus la forme qui est négligée au profit du fond. En effet il n’y a plus d’exercices de style, d’approfondissement du vocabulaire et de l’expression ; c’est à dire la littérature traditionnelle. Puisque ce qui est important c’est l’histoire elle même. Les auteurs n’ont pas de formation littéraire et s’inspire uniquement de leur expérience personnelle. Ce choix qui se ressent aussi dans la communication par texto, permet de se concentrer sur le message et d’être plus concis. Mais la diffusion de cette nouvelle littérature entraîne une réelle perte de la complexité de la langue. Et l’habitude de cette forme modifie la communication entre les personnes et leurs relations.

This entry was posted in exposition de soi 2015 rapport 4. Bookmark the permalink.