Projet n°3 : Livre

LE LIVRE ÉTRANGER

Pour mon dernier projet j’ai décidé de jouer sur l’interactivité, la déduction et la relation qui peux exister entre un livre et un lecteur. J’ai donc fais essayer de faire lire un livre de langue étrangère à des proches.  Je ne sais même pas de quelle langue il était question, peut-être du russe ou de l’arabe. Ils ne pouvaient pas  lire puisque mêmes les caractères étaient différents des nôtres, alors pour chaque personne j’ai inventé un résumé au livre puis j’ai demander à chaque personne qu’est-ce qu’ils auraient espérer lire s’il pouvait lire le livre.

Pour la première personne, j’ai dit que le résumé parlait d’un ancien détenu qui ne trouvait pas sa place dans la société et qui recherchait la trace de son passé sombre. La personne à qui j’ai présenté le livre était un homme, il a feuilleté le livre avant de dire “si l’histoire se passe à l’étranger ça doit étre très différent des livres français que j’ai l’habitude de lire, j’aurais aimer savoir si il cache un passé sordide”.

Pour la seconde personne, j’ai dit que l’histoire était d’origine anglaise mais qu’elle avait été traduite et que le résumé parlait d’une famille américaine fortunée qui avait perdue tous ses biens et qui se retrouvait comme ceux qu’ils méprisaient auparavant. La personne à qui j’ai présenté le livre était une femme, elle a feuilleté le livre pendant un long moment et elle m’as répondu “je me demande si il y a des fautes de traductions, ça pourrait faire perdre tout son charme au livre d’origine, mais j’aimerais bien lire le livre, j’adore ce genre de drame”.

Enfin j’ai demandé à une troisième personne en disant que le livre parlait seulement d’un homme qui recherche son amour d’enfance à travers tout son pays. La personne face à moi était un homme, il m’as dit en rigolant “j’espère qu’elle n’est pas morte parce que sinon ça ne sert à rien de lire le livre” puis il a feuilleté le livre et m’as regardé d’un air surpris en disant “la façon dont sont placés les paragraphes, soit le livre ne parle par d’une histoire d’amour soit c’est une mise en page très étrange pour un roman, si ça se trouve le résumé que tu as trouvé est faux et que le livre parle de quelque chose d’autre. J’aimerais bien le lire”.

Chaque personne a eu une réaction différente et a approché le livre avec un recul différent. C’est très intéressant de voir des gens se poser des questions devant un livre qu’ils ne peuvent pas lire.

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.