Exposition de soi rapport 1 – Résumé du cours

Le résumé des cours (partie théorique McLuhan/Huhtamo)

Marshall McLuhan est un intellectuel canadian du XXe siècle et théoricien de la communication, aussi l’un des fondateurs des études contemporaines sur les médias.

Concernant le cours, on peut résumé ses notions importantes sur les médias contemporains en 5 parties ; le village global, le message-médium, le prolongement du corps humain, le média chaud et froid, et la térade des effets des médias.

D’abord, l’Internet commence à se diffuser dans le monde dès des années 1980-90, et surtout à partir de la fin des années 1990, la diffusion d’Internet s’est accélérée et s’est généralisée. Grâce à ce fait, il y a ce qu’on appelle “village global”, ou bien “village planétaire”, puisque Internet permet la communication mondiale et la disparition de frontières (sur Internet). Cepandant, les barrières linguistiques sont toujours importantes, alors ce “village planétaire” n’est pas vraiment arrivé ; il n’y a ni une seule culture mondiale, ni une seule racine et ni une seule langue. Pourtant, avec l’évolution rapide de la téchnologie, le système de la traduction (par exemple, l’auto-traduction sur certaine page Internet) a tendance de résoudre ce problème, mais on reste encore dans sa langue maternelle.

Ensuite, la diffusion des médias, non suelement Internet mais la radio et la télévision, permet le prolongement du corps humain. Ici, le corps humain signifie le corps social, non pas de corps physique. Grâce aux médias, on peut  mais en même temps, on est influencé, ou encore “affecté” par ces médias ; par exemple, la radio affecte la vue, et la photo affecte l’audition.

Après, c’est le média chaud et le média froid. Le média est chaud, lorsqu’il prolonge un des sens et lui donne une “haute définition”. Ici, en langage technique de télévision, la “haute définition” désigne celui qui porte une grande quantité d’information. Alors, la radio est le cinéma seront les exemples du média chaud, puisqu’ils sont déjà programés et porte des informations. Puis au contraire, le téléphone sera le cas du média froid et de faible définition, parce que l’oreille ne reçoit que de faible quantité d’information. De plus, ce qui caractérise ces deux genres du média, est la capacité à participer ; les médias chaud, souvent programés et donnent beaucoup d’information bloque cette capacité des utilisateurs. Pourtant, les médias froids, le favorise.

Enfin, le tétrade des effets des médias montre 4 effets des médias ; renforcement, désuétude, rétablissement et renversement. McLuhan les présente sous forme de questions à partir desquelles on peut analyser n’importe quel artefact : Qu’améliore-t-il? Que rend-il désuet/obsolète? Que fait-il réapparaître qui avait été désuet (Qu’est-ce que le médium récupère)? Que devient-il lorsqu’on le pousse à l’extrême (Qu’est-ce que le médium inverse)?

This entry was posted in exposition de soi 2017 rapport 1. Bookmark the permalink.