Image mobile et exposition de soi

L’image mobile est une image qui représente une chose ou une personne, prise à l’aide des nouvelles technologies tels que les appareils photos numériques,  les portables,  les caméscopes numériques… Ces appareils permettent de transformer l’image sous forme de fichiers dont  le format est facilement « mobile » et compatible avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Nous pouvons  donc envoyer nos photos par mail, les poster sur des réseaux sociaux, les envoyer par MMS, ou encore par Chamel. Ces images mobiles permettent de garder contact avec nos proches, d’informer nos amis  ou notre famille sur notre vie, de partager certains moments.

Cette mobilité de l’image permet une exposition de soi plus aisée sur internet, sur les réseaux sociaux. On perd donc la notion de propriété privée, on rentre dans une sphère publique, ou les images appartiennent à tout le monde. Au même titre qu’une star, nous ne sommes plus des « inconnus ». Cette exposition de soi est à double tranchant, elle nous permet d’être reconnu en tant qu’individu existant dans la société, apprécié, populaire, comme le démontre Yannick Estienne Docteur en SIC, chargé de mission recherche à l’Ecole Supérieur de Journalisme (ESJ) de Lille dans son document intitulé : « Un monde de verre : Facebook ou les paradoxes de la vie privée (sur)exposée ». Il explique que: « les réseaux sociaux en ligne (Meeting, Myspace, Facebook, Twitter, etc.) sont devenus des lieux privilégiés où se mettre en scène et déployer des tactiques relationnelles dans le but d’éprouver sa subjectivité et de tester des formes de reconnaissance. »

Mais cette surexposition peut aussi créer un malaise entre les uns et les autres. Parfois dans le cas extrême, certaines personnes fragiles se suicident. Elles n’ont pas supporté des insultes, des menaces, ou des chantages rendus publiques, comme on a pu le voir récemment dans l’actualité.

Par cette exposition de soi, certains peuvent modifier la vison que d’autres personnes plus ou moins proches peuvent avoir d’eux. On peut se rendre plus intéressant, plus sympathique qu’on ne l’est dans la réalité. On peut se créer une vie virtuelle. On perd donc la notion du réel et de sa personnalité.

This entry was posted in 6eme cours 09/11/12. Bookmark the permalink.