écriture numérique et traditionnel

Avec l’évolution des technologies et la place qu’elles prennent actuellement dans le monde on peu se demander si elle vont effacer le travaille traditionnel.

En prenant l’exemple du livre numérique ont se demande si il pourrait remplacer le livre papier se qui nous amènerait à nous poser la question de qu’est-ce que la lecture ?

La lecture vient de l’acte d’écrire mais avec les ordinateur on tape des lettres on ne les écrit pas à la main donc cela ne peu pas être de l’écriture. Toutefois le stylet du téléphone portable permet d’écrire des lettres et des chiffes mais on ne peu pas appeler ça un stylo car il ne contient pas d’encre. Aujourd’hui on tape des textes à la machine mais pourtant on dit que l’on écrit, pareil pour la lecture on dit que l’on lit alors qu’on regarde un écran, et peu on considère le stylet comme un medium même si il ne contient aucune matière que ce soit encre, carbone, charbon, peinture etc… on ne peu pas écrire avec n’importe quel objet.

Les nouvelles technologies change notre manière de percevoir les choses pourtant on n’adapte pas forcement notre langage à ses nouveaux outils.

L’écriture digitale et bien différente de l’écriture avec un stylo. Tout d’abord l’écriture digitale nous permet d’enregistré des informations récupérable et la sensation lorsque qu’on écrit avec un stylet et agréable, lisse contrairement au stylo avec lequel on écrit sur une feuille ou on peu sentir une résistance et que quand on inscrit et enregistre quelque chose qu’on ne peu les conserver aussi bien que le numérique car la feuille de papier et fragile et une fois perdu ou détruite irrécupérable à l’identique.

Toute fois l’humain a un certain attachement pour l’écriture sur papier car c’est greffé, gratter, l’esprit et le corps sont transcrit et fixer dans le monde physique à travers la feuille et l’encre. Mais d’autres personnes en on une autre vision.

Il y a une dessin de Maurits Cornelis Escher nommé Mains dessinant(1948) qui représente deux mains en train de se dessiner mutuellement dans une action circulaire. Le bute de l’artiste et de nous montrer que l’écriture et est un processus interminable.

Lorsque nous, personne des temps moderne nous lisons des livres traditionnels c’est qu’on est intéressé par les évènement achevé, cela signifie un partage du temps avec les morts. Le lecteur de se livre n’a pas pour but de déchiffrer l’écriture mais le partage de l’espace temps ou se texte fut écrit. Et on peu penser que la numérisation des textes symbolises la résurrections des morts en temps que zombis.

A l’époque la lecture était orale car toute la population se savais pas lire, mais maintenant la lecture es silencieuse car il y a de moins en moins d’analphabète et tous le monde lient dans son coin.

On peu dire que les nouvelles technologies amène une nouvelle dramaturgie et de nouvelle question sur le sens du mot lecture et écriture.

This entry was posted in création des romans 2017 rapport 3. Bookmark the permalink.