Création des romans 2017 rapport 3 Andrei Zhdamirov

Création des romans 2017 rapport 3

Dans le cadre du cours je me suis intéressé au sujet de la nouvelle littérature et au développement du genre de roman. Progrès technologique des années dernières facilite énormément la création et la modification littéraire. Appariation de téléphone portable a poussé cette évolution encore plus loin : les SMS et les émoticônes font émerger une nouvelle forme d’écriture, limité en espace des caractères, en imposant des abréviations et les graphèmes.

Pour comprendre mieux ce phénomène nous devons analyser l’histoire des émoticônes et de langage SMS.

En ce qui concerne les émoticônes, ils existaient des expérimentés graphiques depuis le 17ème siècle : une des premières mentions d’un émoticône date de 1648, elle était perçue dans une édition du poème To Fortune, du poète anglais Robert Herrick, (smiling yet :) L’apparition des smileys modernes est lié avec le nom Fahlman, professeur à l’université Carnegie Mellon aux États-Unis, qui le 19 septembre 1982 a créé le symbole :-) Pour le but de ces symboles était de communiquer les messages drôles ou ironiques.

Ce langage graphique a évolué énormément depuis. Des nations différentes ont interprété les émoticônes de plusieurs façons : en Russie, par exemple, pour donner l’ampleur a l’émotion, les parenthèses se multiplient et peuvent être employé sans les deux points.

« J’ai reçu de très bonnes nouvelles))))) » ou bien « J’ai raté mon éxam =((((( »

Dans les pays asiatiques, surtout au Japon, le langage a pris un nom et une forme différente. Kaomoji est le langage iconique japonais qui permet la lecture horizontale (sans rotation de 180 degrés) voici sont quelques exemples :

(“)(-_-)(“) (*_*) (x_x) (-_-;) (T_T)

La dernière évolution graphique des émoticônes est d’origine japonaise mais elle a pris une énorme ampleur dans le monde entier –  c’est la langage iconique Emoji

Il est important aussi de mentionner le développement et le changement de la langue avec l’arrivé des SMS.

La naissance de ce langage peut être perçu déjà dans les salons de discussion de Minitel. Les abréviations portent les mêmes caractères et sont composés de la même façon.

En général l’abréviation du texte remonte au développement de l’écriture, mais dans le cadre de la communication moderne, rapide et populaire elle apparait dans les télégrammes ou les petites annonces, qui sont facturées à la lettre.

Il existe quelques caractéristiques qui sont propres au langage SMS

  • L’abréviation : les voyelles sont souvent écartées, certaines consonnes sont retirées aussi, tant que le texte en général reste lisible et compréhensible. (tkt, tt, pr)
  • La phonétique change aussi : les syllabes sont prononcées normalement pour constituer le mot originaire (koi, jamè, grav etc.)
  • Certains mots sont en forme de rebus typographique (2m1, bi1, koi 2 9)
  • Présence de la valeur épellative des lettres, des chiffres et des caractères (g – j’ai, c – c’est)
  • Remplacement des mots français par les mots anglais qui sont plus courts ( today au lieu de aujourd’hui)

Le langage SMS répondait originellement à la limitation à environ 160 caractères des messages SMS entre téléphones mobiles et qui était aussi limité à 140 symboles de Twitter

Ce progrès linguistique ainsi touché le domaine de la littérature. Le premier roman SMS était publié au Japon l’année 2003 par un homme qui s’est appelé Yoshi (Deep Love) le roman est devenu aussi populaire qu’il a été publié en papier et était transformé au format de film, série et manga. En 2008 la fondation Bouygues Telecom a organisé un concours littéraire qui portait le nom « Premier roman SMS »

Entretemps le langage Emoji évolue également, l’année 2010 premier roman Emoji est accepté par la Bibliothèque de Congrès des États-Unis. Le titre de cette œuvre est Emoji-Dick, le livre est une adaptation Emoji du roman de Herman Melville.

De plus en plus d’artistes et des écrivains travaillent avec les langages SMS. Une des œuvres les plus connues est celle de Brett Wright sous le titre de YOLO Juliette. Ce livre contient l’histoire classique de Shakespeare réécrite à l’aide du langage texto et Emoji. Ce développement linguistique permet aux auteurs et aux artistes de trouver des nouvelles pistes de travail, de créer une réflexion contemporaine dans le monde de la littérature post-post modèrne.

http://www.randomhousekids.com/books/detail/250730-yolo-juliet?isbn=9780553535396

https://en.wikipedia.org/wiki/Deep_Love

Emoticons_Puck_1881

This entry was posted in création des romans 2017 rapport 3. Bookmark the permalink.