rapport no.6

Depuis les années 2000, le monde du multimédia et le téléphone portable ne cessent d’évoluer. En effet avec l’amélioration des fonctionnalités du média, les appareils numériques sont munis de nouveaux dispositifs mobiles. De plus, mis appart la naissance du téléphone portable, on voit apparaître un nouveau phénomène, les cabines servant à faire des photos d’identité. Etre pris en photo n’est plus gênant au contraire. Avec l’apparition des cabines de photo d’identité ou l’appareil photo, les  personnes prennent maintenant plaisir à se prendre en photo. Le fait de  se photographier devient maintenant un loisir, une distraction.  Et l’usager de ces nouveaux médias prennent d’autant plus de plaisir à  leur activité, grâce à la naissance de  logiciels ou d’application permettant de retoucher une photographie.
Tout d’abord, la cabine de photo d’identité sert bien sûr à la carte d’identité. Ces nouveaux appareils sont utilisés à titre informatif. Il n’y a rien de plaisant à se prendre en photo. Il est interdit sourire, ou de se tenir mal. Le visage doit être dégagé pour bien indentifier les caractères et les détails du visage. Pas une partie de rigolade. Mais avec la naissance des cabines à print club, les usagers s’amusent désormais à se photographier et on une nouvelle vision de soi. Les print club apparaissent à la fin des années 90 début des années 2000, au japon. Ce phénomène qui s’est particulièrement développé dans le pays du soleil levant, est  très rerésentatif de la culture nippon.  Les print club soit purikura cyo en japonais, sont des cabines qui prennent des photos d’identité. Rien avoir avec les cabines de photos traditionnelles, les purikura cyo modifit l’exposition de soi. En effet, les utilisateurs de print club n’ont plus besoin de faire attention à leur apparence. Il n’est plus besoin de se prendre au sérieux. Il n’est question que de passer du bon temps avec ses amis et de s’amuser. Les utlisateurs peuvent alors se libérer et montrer les personnes qu’ils sont réellement. La gêne et l’embarras n’ont plus lieu d’être.  L’idée est de représenter au mieux sa personalité, son originalité ou son humeur à travers ces photographies. De plus grâce à l’aide de logiciels spécialisés, il est possible de retoucher les photos . En effet on peut y ajouter des fonds et des motifs tous les plus originaux et excentriques les uns que les autres. On peut même changer les traits  et la morphologie  du visage en agrandissant les yeux, en déformant le visage… Le résultat obtenu est intéréssant. On verra alors une images très kitch, très bariolées, représenant la démesure, le loisir et l’amusement.

Enfin le téléphone portable lui aussi joue un grand rôle dans le changement de l’exposition de soi. Bien que le GSM ait subit de nombreuses modifications depuis toutes ces années, ses utilisateurs sont particulièrement intéressés par l’une de ses nouvelles fonctions, l’appareil photo. Grâce à ce nouveau dispositif, l’usager peut se prendre en photo autrement qu’avec une cabine, ou avec un appareil photo même. Ici, le propriétaire du téléphone est mis en avant. Effectivement avec les cabines a print club, c’était un groupe entier et non une seule personne qui était favorisé. Le plus important était de représenter son groupe et la personalité de l’ensemble du groupe. Avec le téléphone portable, il vrai que le groupe de personne avec qui l’utilisateur traîne est représenter, mais il est oublié par rapport à l’usager même du GSM. Il n’est donc plus question de montrer sa personalité ou son esprit, mais plutôt de faire part de sa beauté physique. La personalité est oubliée à défaut du physique. Tout comme avec les cabines d’identité, les ulisateurs du GSM, lorsqu’ils vont se photographier, vont de nouveau faire attention à leur apparence. Tout est fait pour représenter au mieux la beauté physique. Tout d’abord la posture est très importante. Souvent le corps est tourné de trois quart. On ne voit que très rarement un visage de face. Seulement une partie du visage est donc visible. De plus le cadrage lui aussi joue un rôle important dans le rendu de la photo. L’appareil serra donc fréquement situé au dessus du visage de la personne se prennant en photo. On aura donc une vue en contre plongée, qui permettra d’affiner et d’adoucir les traits du visage. Enfin, l’expréssion du visage servira de dernièr outil pour parfaire la photographie.
Les images prisent peuvent être partagées montrées aux amis, à  la famille. Et avec le développement numériques les photographies peuvent être publiées sur des réseaux sociaux, sur des blogs…                                                                                                                                                                                L’image n’est plus ce qu’elle était. Elle n’est plus cette photo de souvenir que l’on garde enfermée dans une boîte ou que l’on encadre et qu’on accroche sur un mur. Au contraire, elle devient mobile, c’est à dire qu’elle peut être perçue et partagée avec le monde entier grâce aux blogs au réseaux sociaux et autres.

About elisabeth.gomesbarradas

Cela fait maintenant 6 années que je m’intéresse à la culture asiatique en particulier à celle du Japon et de la Corée. J'apporte beaucoup d’intérêts à la musique, à la mode, au cinéma ainsi qu'à la littérature Japonaise. Et si j'ai choisi votre cours, c'est pour pouvoir découvrir les nombreuses facettes du monde Nippon. Car malgré le fait que je connaisse beaucoup de choses sur le monde du soleil levant, je ne peux imaginer la vie et la mentalité d'un habitant Japonais. J'espère, grâce à ce cours, comprendre ce qui nous poussent, et nous et l'habitant Japonais, à agir d'une manière ou d'une autre, mais aussi découvrir ce qui peut lier la société Française à la société Japonaise. J’espère qu'à travers ces leçon je pourrai évoluer aussi bien mentalement qu’intellectuellement. Pour finir, je désirerai mettre en relation mes connaissances sur le monde du Japon avec celles des autres.
This entry was posted in 6eme cours 09/11/12. Bookmark the permalink.