La correspondance à travers le film “Dear John”

Dear John est, à la base, un roman de Nicholas Sparks. Ayant personnellement vu l’adaptation cinématographique, c’est à cette dernière que l’on fera référence ici.

John et Savannah sont les deux personnages principaux du roman. Ils mènent une vie bien différente, Savannah est étudiante tandis que John est un soldat des forces spéciales américaines. C’est pendant les deux semaines de permission de John qu’ils vont se rencontrer. Ces deux semaines suffiront à les rendre amoureux, puis vient le moment où chacun d’eux doit repartir. Lui en mission, elle à l’université. Avant de partir ils se jurent l’amour éternel.

Aujourd’hui pour faire face à la distance nous avons les sms et les réseaux sociaux. Dans le film pour rester en contact, les deux amants utilisent la correspondance. La correspondance permet à deux personnes de s’échanger des lettres sur le long terme. Un papier, un stylo, une adresse et la communication est ouverte. Bien qu’à l’heure actuelle ce mode de communication est peu resté dans les mœurs, il faut reconnaître que malgré le temps d’attente des lettres, la correspondance entretenait un lien particulier entre les personnes. On peut facilement reconnaitre la correspondance comme une écriture de soi. En effet elle maintient le contact mais elle permet aussi d’être au courant de la vie de l’un et de l’autre. Dans une lettre on peut être plus où moins intime (comme avec les moyens de communication de nos jours mais ce n’est pas encore pareil). On donne de soi.

En l’occurrence c’est ce qu’il se passe dans le film. Savannah et John se racontent, donnent de leurs nouvelles, se confient… La distance les pousse à entretenir leur amour et leur promesse au biais de ces lettres. Ils s’échangent leur quotidien pour se donner le sentiment qu’ils le partagent. Ils s’expriment par rapport à eux même. Il n’y a rien de plus intime qu’une histoire d’amour au final. Même si au gré du temps les deux protagonistes s’éloignent, ils gardent ce lien et l’impression de se connaitre car la correspondance a maintenu leur état affectif. Ils ont quand même vécu leur histoire d’amour à travers ces lettres. D’une manière différente certes mais cela leur permettait de rester ensemble bien que John enchainait les missions, bien que Savannah reconstruisait sa vie sans lui, bien qu’il y ait eu des disputes. Au retour de John ils ont retrouvé cet amour car dans une lettre on se transmet notre histoire et pour ce cas ils s’envoyaient leur amour.

La correspondance reste une écriture intime car même si on donne « juste » de ses nouvelles on donne de sa personne pour l’écrire on investi de notre vie, on pose ce que l’on vit pour le faire passer à l’autre.

This entry was posted in création des romans 2019 rapport 2. Bookmark the permalink.