#funeralselfie

Pour conclure, j’ai décidé de parler d’un phénomène qui m’a surprise au cours de mes recherches sur l’exposition de soi. Le selfie est ce qui m’a d’avantage intéressée dans le rapport à la monstration contemporaine et aux débats qu’il suscite. Du coup j’ai décidé de parler du funeral selfie qui est une pratique est à première vue critiquables, mais qui puise son argumentaire dans les comportements humains, l’esthétique et la société, de ce fait il justifie de manière pertinente son existence.

 

 

 

 

 

 

 

C’est une pratique utilisée par les adolescents qui consiste à se prendre en photo lors de funérailles puis à les diffuser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #funeralselfie. Un phénomène surpreant et extrêmement irrespectueux pour certains. Un journaliste, Jason Feifer a même décidé d’en faire un TumblR consacré au sujet. On peut tout d’abord être sidérés par ces jeunes montrant leur teneur ou maquillage lors de tels événements. Sur son site : https://selfiesatfunerals.tumblr.com il dénonce donc cette pratique. 

Mais le hashtag #Funeral recueille déjà plus de 500.000 mentions, le phénomène est donc global est nécessite une réflexion et non juste une accusation.

Le selfie est depuis sa reconnaissance récente théorisé en esthétique, en psychologie, en sociologie, donc peut-être au-delà d’un narcissisme sans borne cet acte est un hommage maladroit ou encore une certaine manière de faire leur deuil. Il n’y a aucune raison de juger la manière de faire son deuil de quelqu’un encore moins des jeunes qui font avec leurs codes à eux. Les réseaux sociaux font tellement partie intégrante de leur vie qu’ils les utilisent pour tout, le meilleur et le pire… Pourquoi pourrait-on mettre une photo de son bébé pour faire partager son bonheur et pas de l’enterrement de quelqu’un de sa famille pour partager sa peine ? Il existe une cohérence dans l’action de capturer un instant heureux ou malheureux, c’est de l’archivage. Il faut savoir pourquoi aujourd’hui cela choque tant de photographier l’instant de peine autour de la mort et non le mort même, sachant que quelques années auparavant on photographiait les morts comme endormis et on les affichait au sein du foyer. Le vrai soucis et l’inconscience chez les adolescents du pourquoi ils le font et que ces autoportraits aient plus l’air de montrer une tenue, une coiffure, de se faire voir que d’être un hommage…

La citation de PJ Vogt, sur On the Media, montre parfaitement que le jugement hâtif n’est pas la meilleure solution , et qu’il faut réfléchir à ce comportement en se remettant en question sur nos propres pratiques.

«Quand vous allez à un enterrement, vous portez sans doute un costume ou une robe. Vous vous assurez que votre look est le plus parfait possible. Faites-vous cela pour que la personne décédée vous voie? Ou est-ce plutôt parce que le deuil est un rituel étrange, et que nous avons décidé arbitrairement que nous devions être bien habillés quand quelqu’un meurt? C’est relativement narcissique! Quelque part, si nous devions marquer notre respect dû à un mort de façon appropriée, nous resterions cloîtrés chez nous, dans la pénitence. Au lieu de cela, nous nous tirons à quatre épingles, puis nous organisons un banquet à côté du mort. Quelqu’un devrait probablement ouvrir un tumblr “Des adultes en costume dévorant des hors-d’œuvre près d’un cadavre”.»

Je dirais enfin que je ce qui me questionne vraiment encore, ce sont d’avantage les pompes funèbres et vendeurs morbides qui se servent de ce hashtag pour vendre des cercueils ou fleurs hors de prix, originaux, et surfent sur une tendance à la limite du respectueux envers la famille du défunt parfois.Un hashtag spécial juste pour les couronnes de fleurs a même été créé, pour des boots prises évidemment dans le contexte des cérémonies…

Et petit bonus, l’ex-président des Etats-Unis Barak Obama a lui aussi participé au phénomène durant l’hommage à Nelson Mandela, donc phénomène de jeunesse, de mode ou simplement contemporain ?

This entry was posted in exposition de soi 2019 rapport 3. Bookmark the permalink.