Rapport #5

La photographie est tout d’abord une technique permettant de recréer une image grâce à la lumière, elle est, depuis des années, le moyen de laisser une trace des individus dans le temps. Les photos de groupe : de la photo de classe à la photo des membres d’une entreprise ou d’une famille sont le moyen de garder, de conserver la mémoire d’un évènement passé pour qu’il ne sombre dans l’oubli.

Avec l’amélioration des techniques photographiques et des appareils permettant la prise de photos, la photographie est devenue accessible à chaque personne possédant un simple téléphone portable ou même une webcam alors qu’elle n’était auparavant, réservée qu’à une certaine partie de la population ayant les moyens de payer un photographe. Aujourd’hui, tout le monde peut être photographe. C’est avec l’apparition de l’image mobile, de la photo numérique, que ce phénomène s’est facilement développé. Les photos numériques peuvent être modifiées par le biais de logiciels informatiques très simple, ce qui veut dire que chacun peut transformer son image. C’est avec le phénomène des blogs et en général des réseaux sociaux comme facebook, tweeter… que s’est répandu cette tendance. Pire, au Japon, la mode des print club (petites photos personnelles faîtes pour être échangées avec ses amis dans des photomatons) présente un danger potentiel, car chacun transforme son image pour être le plus plaisant en terme d’esthétique, ce qui augmente le narcissisme chez les jeunes. La peur d’être mal vu, de ne pas posséder beaucoup de photos print club (en clair de ne pas avoir beaucoup d’amis) devient une crainte, alors qu’en réalité ces “amis” sont exactement comme les amis de facebook ou les “followers” de tweeter… des amis virtuels qui ne font qu’aprécier, que juger en terme d’esthétique sans réellement connaître la personne.

This entry was posted in 6eme cours 09/11/12, Uncategorized. Bookmark the permalink.