Modification des créations littéraires

La littérature est une création de l’homme qui existe depuis l’antiquité. Elle permet d’y placer la pensée ou de décrire un événement. Au fil du temps, elle a adopté plusieurs supports, de la roche aux toiles puis le papier. De nos jours elle adopte l’informatique, qui laisse une trace dématérialisée et qui permet d’abandonner la contrainte de place.

L’homme a toujours exprimé des pensées ou des actes par des écrits et des traces textuelles, celles-ci permettent d’être lu par les autres et de communiquer des informations. Avec le temps plusieurs grands auteurs ont vu le jour, ils répondaient à des codes de présentation, de mise en forme et d’expression qui faisaient du récit une œuvre en elle-même. A l’arrivée de l’informatique, tout le monde peut s’exprimer librement. Cette liberté a pris son temps pour s’installer et est devenue maîtresse d’un bon nombre de livres qui applique, par certains, des langages familiers. Quand internet est arrivé, la littérature a adapté ses codes. Le premier à tout changer est le blog, une source d’information textuelle et imagée relatent de sa vie quotidienne, de ses envies et des moments intimes. Principalement présentée à la première personne, elle présente son auteur dans des situations de tous les jours et pratique un langage familier voir par moment grossier. Cette nouvelle manière de produire est une forme de renouveau pour cette convention académique qu’est l’écriture. Moins de code, plus de laisser aller, des métaphores à tout va et surtout de l’humour. La grande différence entre le blog et le livre est la réaction du lecteur, le livre passe par la critique, des organismes spécialisés dans ce domaine alors que le blog affiche la critique de ses lecteurs direct. Certaines créations, sur des blogs utilisent les émoticônes, de mon point de vue je pense qu’il ne sera pas rare de voir des émoticônes dans des parutions imprimées dans un avenir proche. Des œuvres, comme au Japon, utilisent le téléphone portable comme support, le mail comme papier, le roman prend forme et raconte des histoires de jeunes auteurs qui se prennent au jeu. Ils changent leur vie pour en faire des auto-fictions ou des autobiographies. En France, le blog est plus utilisé que les téléphones, certains sont même repérés par des maisons d’édition et publiés en livres.

Anna Sam (2008, aux éditions Stock)

Internet et les nouveaux accessoires informatiques ont changé la manière de lire et d’écrire, des expressions par des dessins, lire un roman sur son téléphone et écrire son quotidien sur un réseau social afin de le partager avec tout le monde.

About mickael.boisvert

Ce qui me motive a prendre votre cours est l'étude de la nouvelle communication d'aujourd'hui, un nouveau langage qui ne cesse d'évoluer et de se multiplier par le biais des nouvelles technologies et de la portabilité. La mise en avant du soi par les réseaux sociaux et le jeu que l'on en fait "intime/extime" où l'on place sa vie en premier rôle, est un phénomène de société qui m'intrigue. Nous parlerons aussi de l'influence du Japon sur la France et de ces différences en art contemporain, ce qui m’intéresse tout autant. Le cours me permettra d'explorer, d'étudier et de poser des questions sur cet "univers" et cette mobilité qui change et s'adapte très rapidement.
This entry was posted in 8eme cours 23/11/12. Bookmark the permalink.