Le Ketai Shosetsu

C’est à partir des années 2000 que le monde de la littérature s’est vu être bouleversé. Tout d’abord l’invention du Ketai Shosetsu a donné naissance à un nouveau style littéraire. Très déprécier par les grands amateurs de littérature, ce nouveau mode d’écriture se témoigne par l’utilisation d’un langage banal, parfois même bancal. La beauté de l’écriture est oubliée au dépit d’un style littéraire utilisant des expressions et un langage familier.  Même si la naissance du Ketai  Shosetsu a ses inconvénients, il a aussi quelques avantages. En effet grâce aux thèmes utilisés et aux histoires écrites, le Ketai Shosetsu a un grand impact sur la jeune population.

Auparavant, pour certains jeunes, lire était une corvée. Lire un livre n’était pas considéré comme une distraction permettant de faire passer le temps, mais plutôt vu comme étant un supplice scolaire par lequel tous les jeunes devaient passer. Le phénomène du Ketai Shosetsu a un énorme impact sur  la jeune société japonaise. Effectivement ce sont particulièrement les jeunes adolescentes qui sont le plus touchées par cette vague. Toutes  rêvant d’une histoire d’amour à la fois romantique, parfaite et impossible, elles trouveront leur bonheur dans les Ketai shosetsu. De plus la lecture est beaucoup apprécier qu’auparavant car elles proposent de cours chapitres d’environ 300 mots. En lisant ces chapitres les jeunes adolescentes japonaises auront l’impression de suivre les épisodes d’un Drama.

Par ailleurs, l’utilisation d’un pseudo, il est plus facile d’écrire. Derrière l’utilisation d’un pseudo il y a l’idée de cacher sa vraie identité.  Celui qui écrit aura moins de gêne à  écrire une scène d’amour ou de sexe, en s’aidant d’un pseudo plutôt que de son vrai nom.

En France le phénomène de Ketai Shosetsu n’est pas aussi développé et populaire qu’il ne l’ait au Japon. En effet, seulement une petite minorité de la jeune population française s’intéresse à la culture du Ketai Shosetsu. Il n’existe pas énormément de sites  proposant ce nouveau style littéraire qu’est le Ketai Shosetsu, les seuls étant « Fanfiction », « Livejournal » et quelques forums. Le Ketai shosetsu est lu au second degré. Il n’est donc pas apprécié à sa juste forme mais il est plus vu comme étant une plaisanterie ou un déchet de la littérature. Les français accordent plus d’importance au style d’écriture que les japonais. Pour que la lecture soit appréciée, le langage doit être soutenu. Mais lire une fiction en français est gênant voir même dérangeant à cause de l’utilisation d’un langage cru. C’est pour cela qu’il est toujours plus plaisant de lire une fiction en anglais.

Grâce à l’amélioration du multimédia, il est maintenant possible de lire des livres sur son téléphone portable ou sur sa tablette numérique. De plus les multimédias se sont surpassés en créant les livres numériques.  Le livre n’est plus ce qu’il était auparavant

About elisabeth.gomesbarradas

Cela fait maintenant 6 années que je m’intéresse à la culture asiatique en particulier à celle du Japon et de la Corée. J'apporte beaucoup d’intérêts à la musique, à la mode, au cinéma ainsi qu'à la littérature Japonaise. Et si j'ai choisi votre cours, c'est pour pouvoir découvrir les nombreuses facettes du monde Nippon. Car malgré le fait que je connaisse beaucoup de choses sur le monde du soleil levant, je ne peux imaginer la vie et la mentalité d'un habitant Japonais. J'espère, grâce à ce cours, comprendre ce qui nous poussent, et nous et l'habitant Japonais, à agir d'une manière ou d'une autre, mais aussi découvrir ce qui peut lier la société Française à la société Japonaise. J’espère qu'à travers ces leçon je pourrai évoluer aussi bien mentalement qu’intellectuellement. Pour finir, je désirerai mettre en relation mes connaissances sur le monde du Japon avec celles des autres.
This entry was posted in 8eme cours 23/11/12. Bookmark the permalink.