Rapport n°8: Médias mobiles et création littéraire

Avec l’apparition des nouveaux médias mobiles comme Internet ou encore le téléphone portable, le papier n’est plus l’unique support de la création littéraire. Nous verrons alors en quoi les médias mobiles ont modifiés la création littéraire au Japon puis en France:

 _Dans la société Japonaise sont apparus les Keitai Shosetsu, de petits romans très courts qui peuvent être lus sur des téléphones portables et qui ne dépassent donc pas, en général, les 500 caractères. Très populaires au Japon << En 2007, trois romans écrits pour être lu sur un téléphone s’inscrivaient en tête des meilleures ventes. Sur les 10 titres les plus populaires en 2007, la moitié étaient des keitai shosetsu (romans mobiles).>> Enfin << Depuis 2000, plus d’une soixantaine de keitai shosetsu ont été publiés sous forme de livre, d’autres ont été adaptés en manga >>*. Est également apparu au Japon le Visual Novel sorte de ” livre multimédia ”où le lecteur à le choix entre plusieurs réponses prédéfinies, qui lui offrirons des fins alternatives. Dans ce genre naissent principalement des Dating Simulation, littéralement jeux de drague, très appréciés au Japon.

Ces nouvelles sortent d’écritures amènent à la lecture et à l’écriture des jeunes qui n’y seraient jamais venus autrement. La création littéraire n’est plus réservées à certains privilégiés, elle est en quelque sorte désacralisée. De plus ces nouveaux styles d’écriture sont plus proche de la vie des lecteurs car passablement écrit par eux. Il y a alors une vraie diversification des styles d’écritures. Mais si la création littéraire est très rapidement et durablement passée à l’aire du numérique au Japon, ce n’est pas encore, comme nous allons le voir, le cas en France.

_En France le roman sur téléphone portable ainsi que les Ebooks ( livres électroniques ) ne se sont pas réellement imposés sur le marché Français. Les Français étant, à l’inverse des Japonais, très attachés au livre papier. Même si il à des inconvénients comme son encombrement, son prix etc. Néanmoins de nombreux auteurs Français écrivent leurs romans/ textes par le biais de blogs. Support qui leur permet une grande liberté de sujet, mais qui leur offre aussi une voie beaucoup plus simple vers la publication papier. C’est à dire que plus leur blog reçois de visites et d’avis positifs, plus ils ont de chances d’être repérés par des maisons d’éditions. De plus les blogs leurs permettent de directement soumettre leurs écrits au public et de recevoir leurs avis par le bais de commentaire et ainsi corriger, développer leur travail autour de ces critiques ( positives ou négatives ). Par exemple c’est blogs on permis de faire publier des auteurs tels que Davy Mourier. Petit aperçu ici ==>  http://www.badstrip.net/categorie-1234840.html

          En conclusion je dirais qu’au Japon comme en France les médias mobiles ont permis de rendre l’ensemble de la création littéraire plus accessible. Même si les nouveaux styles d’écritures offerts restent très différents d’un continent à l’autre  ( style plus ”populaire” au Japon) tout le monde peut désormais partager se qu’il écrit, et loin d’appauvrir le livre papier et l’écriture en règle générale je pense que les médias mobiles enrichissent indubitablement le domaine de la création littéraire et participe à son renouveau, en offrant, en autre, de nouveaux styles d’écritures ainsi qu’une nouvelle approche de celle-ci qui est désormais visible à toute les étapes de sa création, se soumettant ainsi aux avis et pouvant même être modifié par le lecteur. Mais à terme le livre numérique pourrait-il définitivement remplacer le bon vieux livre papier ?

 * source: http://www.actualitte.com

 

About louis-alexandre.esterle

Je suis passionné par tout ce qui fait la culture Japonaise ( la culture manga ), son cinema ( Nobody knows de Hirokazu Kore-Eda, les oeuvres du studio Ghibli ), ses traditions, ses coutumes... Votre cours me permettrait d'approfondir mes connaissance de la société Japonaise d'aujourd'hui, persuadé que ma vision n'en reste que trop vague et simpliste. De plus la cohabitation entre tradition et modernité au sein de ce pays m'interesse beaucoup car elle introduit de nombreuses problématiques. Quel impact a t'elle notre façon de vivre ( telephone portable, internet, réseaux sociaux etc) ? Faut-il la refusée, la faire passé avant tout ? C'est donc un cours dans lequel je prendrai un profond plaisir à m'investir.
This entry was posted in 8eme cours 23/11/12. Bookmark the permalink.