Rapport II

– Publier un journal intime sur le réseau et en tenir sur un carnet sont des expériences tout à fait différentes, car, quand on le publie sur internet, il est indispensable d’être conscient du regard des autres. (L’existence de lecteurs inconnus) Comment cette prise de conscience et cette situation particulière influencent ou modifient l’écriture d’un journal intime !

Pour moi, un journal intime écrit sur internet n’est pas réellement un journal intime. Car pour moi, écrire sur internet c’est écrire pour tous! Je pense donc que quelqu’un qui écrit une partie de son journal intime se contentera de mettre que le principal de son récit, sans vraiment rentrer dans les détails. Alors que de tenir un carnet est bien plus intime que n’importe qu’elle chose car on reste libre des personnes que l’on autorise à lire notre “vie intime”. Et puis, la personne qui écrit son carnet pourra raconter vraiment ce qu’il veut tout en rentrant dans des détails qui, sur internet, n’aurait peut-être jamais osé le mettre! Pour finir, pour moi un journal intime doit rester intime et non pas être publié sur internet où des milliers de gens peuvent accéder à ce journal!

– Aujourd’hui, le blog ou bien les sites comme interfaces qui proposent de devenir “écrivain amateur” offrent une grande possibilité pour la création littéraire, comme s’il était désormais plus facile de vous exprimer dans l’écrit. Argumentez votre point de vue et vos remarques à propos de l’acte littéraire dans la société informatique.

Il est vrai qu’au jour d’aujourd’hui, il est facile de devenir “écrivain amateur”. Mais qu’en ai t il vraiment? Pour moi, un vrai récit, un vrai roman est écrit sur papier et non pas sur internet. Je trouve que tout cela casse l’image du célèbre livre! De plus, toutes les personnes qui souhaitent être publier, n’ont peut-être pas tous le petit plus que les vrais écrivains ont, c’est à dire de savoir raconter une histoire! Car, oui! Une histoire ne s’écrit pas comme ça, il y a une grande réflexion derrière tout ceci. Je pense aussi, qu’on ne devient pas écrivain du jour au lendemain, ce n’est pas quelque chose de facile, il ne s’agit pas seulement de raconter une histoire, mais de la faire vivre. Néanmoins, les sites qui proposent des ” écivrains amateur” peut être bien, car on peut trouver une perle rare qui a ce dont que les vrais écrivains ont, c’est à dire de nous donner l’envie de lire!

About coralie.chatelain

Mes centres d’intérêts se base principalement sur l'art. J'aime surtout tout ce qui touche le dessin. J'aime notamment dessiner les visages. J'aime lire certains manga tel que "GTO". Mon intérêts par rapport à ce cours est surtout l'envie de voir comment le cosplay peut être une exposition de soi. L'année précédente j'ai étudié le Japon en comparant l'art occident et j'ai apprécié d'étudier ces deux continents qui ont deux cultures différentes. Comme ce cours propose de comparer ces deux continents, mais d'une autre manière, je trouve ça utile pour enrichir ma connaissance. J'aime le "cosplay", qui est une manière de s'exposer et de montrer ce que l'on aime, c'est donc une exposition de soi. Je trouve ça intéressant de comparer le Japon et l'occident sur les moyens "mobiles". Je suis également motivée par le fait d'étudier, les nouveaux moyens mobiles tel que les téléphones portables tout en comparant également l'exposition de soi à travers les réseaux sociaux, le cosplay... Pour finir, ma volonté d'assister à ce cours, est d'acquérir une nouvelle façon de voir l'exposition de soi et d'enrichir mes connaissances au sein de notre époque avec les nouveaux médias de notre époque.
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.