McLuhan et les médias

Marshall McLuhan et les médias

De nos jours, les médias font partis de notre quotidien. Les médias se résument, selon McLuhan, “aux nouvelles technologiques” misent en place depuis peu à savoir la télévision, les téléphones mobiles, etc. Ils seront défini comme le “prolongement technologique de l’être humain”; l’évolution de ces nouvelles technologies ont affectés nos habitudes quotidiennes, qu’elles soient visuelles ou auditives.

Prenons pour exemple la télévision qui est un prolongement optique, mais un aussi un prolongement des médias de communication (presse,radio), ainsi que du cinéma. Celle-ci nous permet de nous transmettre les informations hebdomadaires, de même façon que les journaux de la presse. La presse, étant un prolongement de notre écriture. De ce fait, les contenus de la télévision sont le cinéma et la presse, qui est le contenu de notre écriture et notre parole.

Qu’en serait-il d’Internet cette technologie inventée, sans cesse présente par le biais de toutes les nouvelles autres technologies ? Internet regroupe la totalité de nos technologies. Sur internet, appelé également “la toile” nous pouvons retrouver la presse, la radio, la télévision et le cinéma. Il ne remplace par les anciennes technologies (livres, etc. ) mais leur permet de se développer d’une autre façon. Par ailleurs, nous pouvons en déduire qu’internet n’est pas que le prolongement technologique de l’être humain mais également le prolongement des nouvelles et des anciennes technologies.

Quant au téléphone mobile, nouvelle génération, il est le prolongement de nos communications entre êtres humain principalement. Il facilite nos contacts entre êtres humains. Le contenu du téléphone est la communication elle-même. C’est un prolongement auditive, visuel et principalement relationnel.

McLuhan s’appuie sur toutes les évolutions des anciennes technologies pour définir notre nouveau quotidien par le biais de ces nouvelles technologies qui prolongeraient l’être humain, en améliorant nos sens divers. Ces technologies changent également nos habitudes quotidiennes, comme le pense Erkki Huhtamo dans “an archaeology of mobile média”. Le téléviseur, les téléphones portables, les ordinateurs et ces successeurs, et internet font partis de notre quotidien et ne peuvent être qu’en en constante amélioration, sinon cela contribuerait à notre perte sans lesquelles nous serions égarés, et obliger de faire un retour dans le passé, c’est à dire prendre les habitudes précédentes que nous avions lorsque nous possédions uniquement les anciennes technologies.
Ces technologies sont un prolongement de nos vies, de notre quotidien. Une ère nouvelle pour un monde nouveau. Une contribution à la mondialisation.

This entry was posted in Rapport 1 17/10/2013. Bookmark the permalink.