Une société liquide

Zygmunt Bauman définit la société comme « liquide », en effet les relations que nous entretenons sont éphémères, communes et donc pas indispensable à l’être humain qui, normalement devrait être à la recherche de relations durables et uniques. Le monde de l’industrie est dit responsable de ce mouvement qui fragilise les liens entre les Hommes.
La société actuelle se base sur des fondements créés par le monde industriel qui consistent à « jeter » ce dont on ne se sert plus. Les effets ne se font pas ressentir que par les relations humaines, il y a aussi un faussé qui se creuse entre les « riches » et les « pauvres », ces derniers se voient récupérer les déchets des « riches », ils les utilisent jusqu’à ce que ces déchets ne soient plus utilisables. Cela prouve à quel point l’Homme gaspille toutes ses ressources, lorsqu’on obtient facilement des choses, nous avons tendance à faire de la « surconsommation » ce qui occasionne un grand problème dans l’environnement mais aussi à l’échelle économique. De ce fonctionnement non-économique, non-écologique et malheureusement « culturel » Zygmunt nous montre le message que nous transmettons à nos descendants. Un héritage qui bientôt causera la perte de l’humanité.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.