Les nouveaux medias et la littérature.

Durant ces dernières années des nouveaux modes d’écriture se sont développés grâce aux nouveaux medias et cela surtout au Japon (Keitai Syôsetsu, Light Novel, Shi Shôsetsu, Game Novel …)

Au Japon le téléphone portable prend une place considérable dans la vie des jeunes, il a contribué au développement des activités littéraires que ce soit en lecture ou en écriture.

Keitai Syôsetsu (roman via le téléphone portable) : le principe est d’écrire un chapitre comme l’on écrit un sms ou un mail, chaque chapitre n’est constitué que de très peu de mots (limitation du nombre de caractère) et chacun d’entre eux sont mis en téléchargement sur les terminaux mobiles. Les lecteurs peuvent donc les lire via leur téléphone portable et les commenter s’ils le souhaitent. La plus part de ces romans ont pour sujet le romantique, les expériences individuelles et sont de l’ « autofiction ». Lorsque les Keitai Syôsetsu sont très populaires, ils ont une chance d’être publiés par une maison d’édition.
Ce type de littérature n’a pas toujours été accepté, à ses débuts il était dit comme « non-littéraire », puis au fil du temps a commencé à être reconnu (5 sur 10 dans les top-seller).

Le Keitai Syôsetsu ne s’est pas beaucoup rependu dans le reste du monde à l’exception de certain pays comme La chine. Quelques Keitai Syôsetsu non japonais ont été publiés comme « Thumbs Novel » par un américain ou bien « Compagni di Viaggo » par un italien.

En France ce genre littéraire ne s’est pas développé, du moins je n’en ai trouvé aucune trace.  Ce qui a marché un France c’est les différentes fictions qui sont publiées sur des blogs, tumblr, instagram etc. . Un jeune amateur de littérature peut poster ses récits sur internet et ainsi voir grâce aux commentaires si ce qu’il écrit est apprécié ou pas.
Il y a les « Fanfictions », c’est le prolongement d’un livre (roman, manga …) vu par un lecteur amateur d’ecriture, les fictions qui sont des histoires inventées par un jeune auteur, les « autofictions » qui sont une sorte de biographie romancée de l’auteur.

Afin d’aider la publication de certains jeunes auteurs en 2007 s’est créé l’édition « les nouveaux auteurs » qui chaque année propose plusieurs prix pour des auteurs qui n’ont jamais été publiés.

This entry was posted in Rapport 3 21/11/2013. Bookmark the permalink.