L’art de faire rêver ou le rêve de l’art.

Devant une oeuvre d’art, on oublie souvent les tracas du quotidien, les soucis… On la regarde, l’admire, on la lit ou l’écoute et elle nous donne l’impression d’être transporté dans un autre monde. Autrement dit: l’art fait rêver! Comme le rêve, il présente une image de la réalité. Et nous adhérons à cette image, comme pour le rêve où nous oublions nos problèmes de la journée. Aussi l’artiste nous fait rêver en faisant abstraction des soucis de la vie pour nous montrer une image qui va satisfaire nos désirs.

Mais d’un autre côté l’art nous fait réfléchir. Grâce à lui, on peut s’extérioriser et prendre conscience de soi. Donc nous soucis quotidiens vont être effacés mais dans le but de nous faire prendre conscience. Nous allons voir une image de la réalité qui apparaît en tant que tel. La réflexion sera mise en place et permettera à l’homme de mieux se connaître.

Face à une situation inhabituelle ou face à une société souffrant d’un impact grave, comme au Japon après de seisme de Tohoku, on peut se demander ce que l’art peut bien apporter à la société ?

Si l’art fait rêver, il pourra au moins remonter le moral des gens concernés par cette situation. Il leur montrera un idéal qui leur fera oublier leurs problèmes… D’un autre côté, l’art peut aussi les aider à réfléchir à une solution, à les aider à tourner la page ou bien à rendre meilleure la situation. Peut-être qu’en rêvant via cet art, ils pourront tourner la page et passer à autre chose! Mais dans un cas grave comme celui d’une catastrophe naturelle, l’art ne pourra pas faire oublier mais pourra au moins leur faire penser à autre chose, à un avenir meilleur peut-être.

Le monde évolue et l’art peut faire bouger les choses à sa manière.

Les gens pourront exprimer leur art, leurs rêves et leurs pensées à travers tous les moyens d’expression que nous avons pu voir: les romans, la personnalisation, les médias mobiles, l’exposition de soi…

A travers les différentes sortes de romans (allant du roman papier au game novel), les auteurs pourront faire part de leurs avis sur la situation et pourront y apporter des suggestions de solutions.
Avec la personnalisation et les médias mobiles, on peut se rendre compte que le monde bouge et qu’aujourd’hui nous sommes dans un concept individualiste mais qu’on est tous concerné plus ou moins.
L’exposition de soi, à travers les Cosplays par exemple, va permettre au gens de s’évader ou bien même de montrer plus clairement ce qu’ils pensent à travers cet “univers”.

Les mentalités changent et évoluent. L’art y contribue.

This entry was posted in Rapport 5 12/12/2013. Bookmark the permalink.