Littérature Virtuelle

L’évolution de la littérature traditionnelle est totalement différente selon les pays. Avec l’apparition des nouvelles technologies, comme les mobiles, internet ou encore les réseaux sociaux, les moyens d’expression se sont agrandis.

Au début la littérature était sur papier on pouvait donc la trouver dans des bibliothèques, des librairies, ou autres magasins… Ce fonctionnement n’était pas forcement très pratique car avant de publier un roman ou livre quelconque , il faut passer par un éditeur, ce qui peut réduire la liberté d’expression de chacun.

A l’arrivée, de toute cette nouvelle technologie , les personnes ont eu accès à un champs beaucoup plus large pour publier leurs textes personnels ce qui donne un peu plus de possibilité aux auteurs.

En France, une vague de création de blogs via skyblog est apparu mais n’a pas pour autant durée. Puis à la création de Facebook et de Twitter, a relancé ce phénomène et permis aux jeunes plus d’échanges. Mais les français ne sont pas aussi friands de ce concept que les japonais.

En effet dans les années 2000 au Japon un nouveau mouvement appelé Keitai Shôsetsu* nait. Ce terme japonais pourrait se définir par « un roman écris sur un téléphone portable », ce mouvement a fait des millions d’adeptes. 

*Keitai Shôsetsu : ce sont de courts textes écrits pas des jeunes sur téléphone mobile avec un nombre de caractère limité racontant des histoires de cœur parfois autobiographique voir imaginaires.

Ce mode de fonctionnement permet une importante diffusion, plus facile, plus rapide et plus pratique que les livres. De nos jours des lecteurs nombreux utilisent plus facilement ces outils technologiques ( types Iphones, Smartphones, Ipads, Ordinateurs) pour lire, même si le plaisir de lire un livre est toujours là. Il se pourrait qu’un jour le livre papier soit supplanté par les supports électroniques. 

This entry was posted in Rapport 3 21/11/2013. Bookmark the permalink.