Rapport 3 : Personnaliser les dispositifs mobiles …

2. la différence dans la façon de personnaliser les dispositifs mobiles, et dans le comportement des utilisateurs qui possèdent le téléphone portable. Analysez et concluez. En complément de votre exposé, vous pouvez examiner la situation actuelle.

De la personnalisation externe à celle réservée aux contacts, il existe aujourd’hui une multitude de moyen de s’approprier son téléphone portable et d’en faire un objet à part entière, un objet qui nous est propre.

Il y a la personnalisation qui nous est destiné à nous, comme l’écran de fond de notre téléphone. Personne d’autres que nous ne fait attention à ce dispositif et pourtant nous tenons quand même à ce qu’il nous ressemble. Psychologiquement cela traduit clairement la projection que l’on fait de nous même sur l’objet du téléphone mobile. Au japon ce type de personnalisation va plus loin car il peut être animé, ce qui transpose encore plus un besoin d’identité.

On peut aussi personnaliser bien sûre notre messagerie vocale, ce type de personnalisation est entre nous et nos contacts. Ici commercialement il y a un marché et les publicités qui proposent ce type de personnalisation sont abondantes. L’utilisateur de téléphone portable est alors plus à l’affut de ce qui lui permettra  de faire valoir son téléphone mobile en tant qu’objet unique auprès de ses contacts. Ici entre en jeu la perception des autres sur notre (nous) téléphone mobile. Les français sont des grands amateurs de ce type de personnalisation, surement car ils accordent une certaine importance à comment ils sont perçus socialement par leurs contacts.

Quand on parle de personnalisation on ne peut s’empêcher de penser tout de suite aux straps, autocollants, tout simplement car c’est le type de personnalisation à la vue de tous. Celle que n’importe quel individu est à même de voir. Au japon ce comportement est presque entré dans la culture. Il a vraiment une place plus importante qu’en France, surement est-ce dû au fait que les japonais ont un besoin d’identité propre plus fort que les français. On peut expliquer ça notamment par le fait que les japonais portent des uniformes, ce qui n’aide pas au développement d’une personnalité extérieur. Dans la société japonaise on va alors chercher par tous les moyens possibles une démarcation, le téléphone portable étant devenu un outil indispensable aujourd’hui, il est normal que ça personnalisation relève presque du culte.

Aujourd’hui je remarque qu’au japon les keitai arbore plus souvent une forme de clapet, je pense que c’est dû au fait que les iphone sont tout fois moins personnalisable que les autres portables, c’est peut être pour cela que les japonais sont encore beaucoup attaché au téléphone type clapet et non au smartphone ou iphone.

Dernièrement aussi Samsung lance un nouveau type de personnalisation qui va assez loin, le fond d’écran pourrait se rependre sur toute la coque du téléphone portable, à suivre … Source : http://www.journaldugeek.com/2012/03/13/personnalisation-de-mobile-samsung-voit-tres-loin/

About manon.giacone

J'ai choisi ce cours essentiellement parce qu'il abordé le japon. Le titre du cours ne m'a pas tout de suite interpellée mais je me suis penché sur la description et il m'a alors intrigué. Le japon me fascine, j'aime sa diversité. Un pays où règne à la fois excentricité et une culture traditionnelle omniprésente, c'est ce qui me plait dans ce pays. Il est vrai que l'on ne se pose pas vraiment la question à savoir comment les japonais perçoive leurs cultures à la fois emplie de tradition et à la fois extrêmement en avance technologiquement. J'ai remarqué que le keitai était vraiment une spécificité japonaise, ce téléphone à clapet a presque disparu en Europe mais les japonais continuent de l'arborer. Je pense que c'est parce qu'il permet une personnalisation importante. C'est parce que j'ai envie d'en apprendre plus sur le ressenti du japon sur lui même vis-à-vis de sa double interculturalité que j'ai choisi de suivre ce cours.
This entry was posted in 3eme cours 19/10/12. Bookmark the permalink.