Rapport n°4 : Le Cosplay

Que ce soit en Europe ou au Japon, le cosplay est un phénomène très connu pour les fans de mangas, comics, films, jeux vidéos… Car cela consiste à se déguiser pour se rapprocher le plus possible de l’apparence, des poses et expressions de leur personnage favori. Cependant la pratique du cosplay peut différée en fonction des pays.

Pour le Japon, le cosplay est plus basée sur l’image que sur la performance, on ne fait pas du cosplay pour participer à des concours. La question de faire son propre costume ou de l’acheter est donc moins important. Et le seul événement où ces cosplayers participent à un concours est le World Cosplay Summit, un concour internationnal où le costume du cosplayer doit être fait entièrement par ses mains. Les cosplayers japonais ont accès à des espaces réservés où ils peuvent être photographier à volonté par des amateurs ou des professionnels. Ils s’échangent même leurs cartes de visite mentionnant les sites internet de chacun. Les lieux publics tels que les quartiers tokyoïtes de Harajuku ou de Shinjuku sont également réputés pour en accueillir la fin de semaine.

Images du World Cosplay Summit :

En Europe, le cosplay est plus théâtrale : la qualité du costume est très recherché et lors des concours où les cosplayers se retrouvent face à un public, ils miment des combats, récitent des dialogues ou chantent (seul ou en groupe), ce qui implique un certain jeu d’acteur. Le cosplay alors présenté comme une compétition et plutôt perçue comme un moyen d’exprimer une passion personnel par leur participant, il y a même des cosplayers qui ne participent pas aux concours. La plupart d’entre eux préfère faire leur costume eux même et le mettre qu’une seul fois pour les concours.
Les cosplayers qui ne participent pas aux concours font du “cosplay libre” ou ils circulent librement lors de convention tel que Paris Manga ou la Japan Expo, ils peuvent même passer sur une scène spécifique au “cosplay libre”.
Le cosplay peut aussi être un moyen de se faire de la publicité à peu de frais. Par exemple, des cinémas laissent entrer gratuitement des spectateurs en cosplay lors de la sortie de film comme Star Wars et Le Seigneur des Anneaux.

La pratique du cosplay est mal vu des autres. Il y a beaucoup d’avis péjorative, ce qui en fait une pratique marginale surtout au Japon. Par exemple, en se mariant une japonaise abandonnera le cosplay (et fermera son site) pour rentrer dans une vie sociale plus conventionnelle.

This entry was posted in Rapport 4 28/11/2013. Bookmark the permalink.