rapport n°4

Phénomène cosplay :

 « Cosplay ». Ce mot-valise fait de costume et de playing, illustre le fait de jouer le rôle de ses personnages (héros de jeux vidéo, de manga ou de films). Il s’agit d’imiter leurs costumes, leurs cheveux (avec une perruque) et leur maquillage. C’est aux Etats unis qu’est née l’idée de reproduire des personnages fictifs, tout particulièrement dans les années 70 et 80, avec des « Masquerades » consacrées à des imitations de personnages de Star wars ou de Star treck. Mais c’est au Japon, dans les années 90, que le cosplay a pris le plus d’ampleur, avec des conventions comme le « World Cosplay Summit ». Organisée par la télévision japonaise à Nagoya, au Japon, cette manifestation a réunit des représentants de 15 pays en 2009 contre 4 l’année de sa création, en 2003. Cette imprégnation japonaise a fait que le cosplay a vite été rangé dans la catégorie des « Manga »

N’oublions pas que ce mouvement reste relativement confidentiel, à l’échelle des cultures jeunes « underground ». En effet, combien de gens ignore cette pratique et n’on jamais croisé de cosplayeurs ? Mais quand cela se produit, on peut se poser la question ; Que se passe-t-il dans leur tête ? Pourquoi s’engagent-elles et ils dans ce mouvement et s’exhibent-ils et elles comme ça ? Chaque individu a une tripe socialisation. D’abord son milieu familial, qui joue un rôle non négligeable. Mais aussi ses fréquentations, à l’école par exemple. Et puis, au troisième niveau, sa sensibilité aux codes véhiculés par la société et par les médias. Et vous ne saurez jamais quelle est la sphère qui a poussé à adopter telle ou telle posture. Ce peut être pour ennuyer les parents, pour faire comme la copine ou parce qu’on a une idole en vue…

 

Le mouvement cosplay a d’ailleurs été popularisé, il est vrai, à la marge, par la chanteuse Gwen Stephani, en 2004, avec les Harajuku Girls. Harajuku est d’ailleurs le nom de l’ancien quartier olympique de Tokyo, devenu le centre incontesté de la mode et un pole pour toutes les cultures alternatives, et c’est aussi le nom du mouvement qui englobe le cosplay.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.