Mes petits souvenirs

Un univers parallèle

Pendant une soirée douce et chaude, je me promenais dans un parc, il avait un merveilleux coucher de soleil, le ciel était bleu indigo et rosée.

Je courais dans cette grande plaine d’herbe de rosée, continuant de courir encore et encore, j’avais presque l’impression de flotter. Des papillons volaient autour de moi, cet instant avait un gout d’éternité…. Je m’arrête, essoufflé, la magie s’estompe, je continue d’avancer toujours surprise par cette nature luxuriante. Tout d’un coup je vois des arbres qui m’ouvrent un passage vers un ciel infini et colorée, stupéfaite de ce spectacle, je continue d’avancer jusqu’à que je vois un lac de cristal ou un canard d’or nageais tranquillement. En voyant ce magnifique paysage, je pris une grande inspiration et me laissait plonger dans cette illusion.

Une petite danse ?

Dans les ruelles de Paris, j’avançais avec hâte dans un chemin sombre et délabré, au bout il y avait un lieu magnifique. On y trouvait des animations, de la musique et de la danse. Joie et bon humeur était réunis dans cette endroit. En montant les escaliers je vois un immense bâtiment de style ancien, excitée je rentre à l’intérieur. En y entrant, je vis une magnifique architecture d’intérieur, un style chargée et décorée. J’avais presque envie de danser…

Mon ami onirique

Je me baladais avec un chat noir. Ce chat était doux, gentil, je le caressais, il me prenait dans ces pattes avec ces petits miaulements, ont étaient inséparable. Et puis un jour… il disparut tout d’un coup !! Je le cherchais partout, criait, l’appelait, pleurais….. J’avais pensée qu’il était mort…

Un matin, je me réveille et ma petite sœur entre dans ma chambre pour m’annoncer que j’allais mourir en pleurant.. Mais pourquoi ? Je me dirige vers la salle de bain… et avec étonnement je retrouve mon chat…. Mais il me regarde avec des yeux sombres, ténébreux,

J’ai eu peur, très peur. A ce moment-là, j’ai su que ce n’était plus mon chat… Une voix claire dans ma tête me disait de le tuer, cette voix devenait de plus en plus pesante, mais je pense que n’avais pas le choix. J’essaye de l’attraper,  mais je n’y arrive pas. Le chat se sentant menacée se transforme en une araignée poilue avec ses pattes crochus… j’ai eu peur mais j’ai pris courage, j’essaye encore de l’attraper, mais elle bondit vers moi. Puis plus rien… tout devient noir….

Les ténèbres

Je me réveillais paniqué dans lit, j’étais en sueur, j’avais peur,  très peur. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu peur comme cela. J’entendais un bruit étrange, ma peur augmentait, cela venait du salon, je ne sais pas pourquoi j’avais cru que c’était un cambrioleur ou un tueur. Je me suis levé de mon lit, j’ouvris la porte, et je me dirigeais vers le salon à petits pas silencieux. Mon cœur battais, je tremblais mais ma curiosité me pousse à y aller, je marchais vers le salon et ….. Ce n’était que ma sœur qui voulait regarder la télé.

Un matin magique

Quand j’étais très jeune, un matin, je me suis levé de mon lit. Descendant son échelle glaciale, j’ai ouvert les stores, ils avaient toujours ce grincement métallique qui me dérangeait. Quand je les avais assez ouvertes je vis un ciel rosée avec une pointe d’orange. En regardant ce ciel je me suis posé pleins de questions, les seuls que je me souviens sont : pourquoi le ciel est-il de cette couleur ? Suis-je en train de rêver ? Mais je savais une chose : c’est que ce ciel était merveilleux a admirer… mais cela ne dura pas longtemps, c’était l’heure des dessins animées a la télé ! Aussitôt, je me dirigeais vers le salon pour aller visionner mes dessins animés préférés.

This entry was posted in journal intime/ autofiction 2014. Bookmark the permalink.