Rapport n°1: étude des médias selon Marshall McLuhan

M. McLuhan, philosophe et sociologue canadien du XXième siècle a proposé une théorie sur les médias ainsi que leurs influences sur la société. Il propose son analyse à travers 5 notions que nous allons découvrir:

Le village global: est un terme de McLuhan qui qualifie les effets de la mondialisation à travers les médias et technologies de l’information et de la communication. Il imagine une époque où nous vivons tous connectés grâce à un réseau comme dans une sorte de “village planétaire”. Selon lui ces médias de masse unifient chaque micro-sociétés en une seule culture (mais causent aussi la suprématie de l’écrit.)
il établit 4 caractéristiques: l’intéractivité, la “communauté”, la variété et la vitalité. Ainsi que 3 conséquences: le renforcement des identités, une captation des décisions et une prise de conscience planétaire.

Le message est le médium: À l’âge éléctronique, les technologies créent petit à petit un nouveau milieu humain qui est un processus actif et qui contient l’ancien milieu machiniste de l’âge industriel refaçonné (comme la télévision transforme le cinéma).
L’Homme n’a pas conscience des règles qui constituent notre milieu; en effet le vrai message est le médium lui même- par ses effets sur l’individu et la société- et non son contenu accessoire.
Le contenu d’un médium est toujours un autre médium, (par ex: le contenu de l’écriture est la parole).

Une extension de l’Homme: les nouvelles technologies amplifient nos fonctions humaines existantes mais créent aussi de nouveaux modes de travail ou loisirs. Elles deviennent un prolongement de nous-même qui -comme dans le mythe de Narcisse- nous fascine mais provoquent un phénomène “d’auto-amputation” de certains organes. Aujourd’hui il est difficile de ne pas se soumettre à cet “amour” des gadgets.

Les médias chauds et froids: un principe fondamental les diffère: les chauds comme la radio ou le cinéma ne nécessitent pas d’intervention humaine grâce à leur quantité d’informations; tandis que les froids comme le téléphone ou la parole requièrent une participation.

La tétrade: est composée de 4 lois qui analysent en schéma les effets produits par les médias dont: le renforcement (fétichisme pour objet), la désuétude (sentiment humain), le rétablissement (marché livres numériques), le renversement (journal, jouet…)
ex: téléphone portable: communications interpersonelles, privauté de l’anonymat…

McLuhan a démontré que les médias ont envahi nos sociétés parfois de manières plus subtiles qu’ont le pense, et les ont radicalisées de façons à la fois négatives et positives.

This entry was posted in rapport1 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.