rapport 2: le personnage de jeux vidéo, un autoportrait du joueur

Aujourd’hui en pleine ère du numérique, avec l’apparition d’internet, des réseaux sociaux , des jeux vidéos en ligne et autres moyens de communications. Nous sommes en permanence connectée aux mondes extérieures, ce qui a eu pour conséquences de changer notre exposition de nous mêmes et de notre image.  Ainsi on fait face à l’apparition d’une  identité numérique pour chacun de nous, utilisateurs de  ces médiums.

Dans le cas des jeux vidéos, par exemple  on parle des joueurs qui sont des personnes réels qui sont connectées à travers leurs appareils  à des mondes imaginaires, fictifs. Souvent la plupart de ces joueurs  cherchent à travers leurs jeux à se détendre, fuir la réalité, se socialiser.

Ces jeux vidéos en eux mêmes sont déjà des  facteurs d’exposition de soi, une sorte d’autoportrait implicite; en effet, on peut penser que le jeux vidéos qu’une personne choisi est influencé par sa personnalité mais également ses besoins. Par exemple , on peut penser qu’un amateur de sensation fortes  peut ressentir de la détente et  de l’apaisement après un jeu de tir, ce qui ne sera pas forcément le cas de ceux qui ne recherchent pas ce genre de sensations qui vont tendance à exclure ce  type de jeux.

De même  une personne extravertie va tendance à se ruer sur les jeux en lignes ou MMORPGS .

Ces joueurs en lignes utilisent bien souvent des avatars pour interagir avec ce monde. Cette avatar est une créature virtuelle que le joueur emploie comme un outil.
A la différence du personnage qui est une représentation du joueur et qui agit comme un simulacre de lui même  dans ce monde virtuelle.Ce personnage devient alors une extension du joueur  Et dans certains cas, un joueur peut être si profondément immergé dans ce monde qu’il ne joue alors plus un rôle mais ne fait plus qu’un avec le personnage. On parle alors de persona.

Dans ce genre de cas , on peut alors observer par le comportement du joueur, une partie de lui même que l’on ne pourrait découvrir nulle part ailleurs. Il s’expose alors à nous. Tel une image, le personnage devient alors le médium qui permet à notre joueur de se dévoiler.

This entry was posted in rapport2 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.