RAPPORT 2 – LA BEAUTE A L’ERE DES NOUVEAUX MEDIAS

A travers la publication de photos sur les réseaux sociaux par n’importe qui à l’ère de l’engouement pour la perfection physique a radicalisé l’image de la beauté. En effet, la possibilité de chacun de publier une photo de soi-même qui puisse être vue par le monde entier a créé un désir de se montrer sous son meilleur jour devant une population de plus en plus apte à critiquer les défauts physiques.
Se sont accaparés de cette mode énormément d’applications mobiles permettant de retoucher des photos de manière générale (filtres, bordures) mais aussi d’autres permettant des retouches extrêmement faciles d’utilisation sur les visages et les corps, permettant de lisser la peau, allonger les jambes, enlever les cernes etc…

YouCam-Perfect

La facilité d’utilisation de ces nouvelles application de plus en plus nombreuses permettent, dans un premier temps, d’améliorer un simple selfie et de cultiver la nouvelle notion de beauté chez les utilisateurs de réseaux photographiques. (ex : Le développement des groupes comme les « TumblrGirls », nom désignant les utilisatrices du Tumblr désignées ainsi et considérées comme répondant à tous les critères de la beauté moderne, généralement basées sur le cliché de beauté américain Californien, se rapprochant de celui des filles d’Europe de l’Est, pour qui l’utilisation des réseaux sociaux s’est accrue ces 10 dernières années. )

ofxe21 original_fu_53cbfed624b7f

Dans un second temps, cette globalisation de la beauté sur internet (généralement chez les femmes) entraîne de plus en plus de mal-être chez les jeunes filles ayant un accès illimité à un nombre incalculable, non seulement de photos retouchées, mais aussi de profils dits « types » de beauté féminine. La dangerosité de ces informations tient dans le fait que le spectateur derrière son écran ne parvient pas à visualiser de manière proportionnelle, à l’échelle mondiale, la façon dont ces « Tumblrgirls » sont éparpillées partout dans le monde. En effet la globalisation internet dont la langue principale est l’Anglais (Blogs, posts, etc…) donne la sensation aux utilisateurs de se sentir proches des gens dont ils vont visiter le profil.

tumblr_midf2dfpYW1rzmeayo1_400_large
Ceux-ci ont alors du mal à définir le pourcentage global de personnalités dites « parfaitement proportionnées » en terme de visage et de corps et de plus en plus de jeunes filles se sentent mal dans leur peaux et/ou rejetées. A travers l’expansion de la mode des filles « parfaites », se met en place, de manière plus ou moins consciente un développement des critères sociaux et une exigence accrue chez les consultants de profils et chez les utilisateurs eux-même. C’est à dire que devant un nombre de plus en plus important de beautées, qu’elles soient réelles ou factices, pousse la population à s’attarder de plus en plus sur les défauts physiques les plus singuliers. L’internaute est ainsi tenté de critiquer tout ce qui ne va pas, cette envie étant accrue par le fait qu’il ne connaît pas forcément la personne qu’il regarde, ainsi que par sa facilité à poster une remarque sur la toile. C’est le phénomène de critiques, finissant parfois en harcèlement qui pousse de plus en plus de jeunes au suicide, même si les chiffres restent statistiquement faibles.

http://youreprettybitch.tumblr.com/  – BLOG LIFESTYLE

Les réseaux sociaux permettent la généralisation ainsi que la banalisation de la beauté universelle et la place au rang de besoin visuel pour le spectateur qui le recherche. Le développement des techniques de retouche et leurs facilité d’utilisation permet facilement le grimage et la déformation physique positive au détriment d’informations culturelles plus importantes. Doit rester à l’esprit l’idée selon laquelle la diffusion d’information sur Internet n’est pas forcément fiable et ne doit pas empêcher le développement personnel.

This entry was posted in rapport2 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.