Il était une seules fois « mon mariage »

Les femmes en Algérie veulent toutes plus ou moins se marie mais, aujourd’hui,  il y a de plus en plus de femmes qui ne trouvent pas de maris car elles  étudient  et pensent à travailler.

Il y a très longtemps dans les tribus du sud de l’Algérie les filles étaient promises en mariage à leur naissance soit à un cousin ou bien à une personne d’une autre tribut pour celer des alliances.

Pour ma part mes parents sont en France depuis de nombreuses années, mais, ils  ont gardé un peu de leurs traditions et c’est ainsi, qu’un jour dans ma 25éme années je me suis mariée.

Mes parents semblaient heureux, Les voisins et  amis aussi, l’honneur était sauve la fille de Mr et Mme H. allait s’unir à un homme de la même religion qu’elle. Je n’étais pas pratiquante mais bon…

Ma mère se disait qu’enfin que sa 3éme fille avait trouvé un homme, un vrai qui ne se moque pas des traditions, un gendre idéal, Un père pour ses enfants qui  seront conçu  après un mariage hallal.

C’était une erreur de me marier  car les raisons qui m’animaient n’étaient pas  que je voulais  sacraliser, bénir une union,  mais,  je me mariais juste parce que je voulais être libre pour fréquenter  mon fiancé autant que je le voulais…

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.