Rapport n°2 : exposition de soi à travers l’image de soi – le cosplay

Je fais du cosplay depuis un peu plus de quatre ans, c’est pourquoi je souhaiterais exposer dans mon rapport ma vision de cette pratique.D’un point de vue définition, le cosplay est issu de deux mots anglais : costume (costume) et playing (jeu d’action). Il consiste à prendre l’apparence d’un personnage issu des univers de la japanimation, du comics, du cinéma,ou de la littérature entre autres. L’idée est de prendre le costume et l’attitude du-dit personnage, en essayant de s’en rapprocher au maximum.

D’un point de vue historique, même si aujourd’hui le cosplay est très associé à la culture nippone, il est né aux Etats-Unis dans les années 1960-70, lors des conventions Star Trek et Star Wars. Par la suite il s’est exporté au Japon, où il a pris une place véritablement importante dans les années 1980 jusqu’à maintenant.

ackerman-1st-worldcon
Forrest J. Ackerman, pionnier américain du cosplay dans les années 1940. 

Présent aujourd’hui dans le monde entier, le cosplay a même son concours mondial, qui a lieu au Japon en juillet : le WCS (World Cosplay Summit), ainsi que deux concours européens : l’Eurocosplay et l’ECG (European Cosplay Gathering).

10624754_938462626169803_1872210047955960446_n
Représentantes françaises pour l’ECG 2015 : Nikita, Sikai et Annshella.

Il est cependant intéressant de constater que chaque pays pratique le cosplay de manière différente. En France par exemple, la confection du costume par le cosplayer est très importante et supplante parfois le playing. Au Japon, le cosplay est plus axé sur le physique, la ressemblance par le maquillage (lentilles, perruques) mais aussi par la transformation de la morphologie (chaussures compensée pour paraître plus grand par exemple), enfin de nombreuses boutiques sont spécialisées dans la vente de cosplay.
On peut aussi observer des « modes » dans le cosplay. Certains manga ou animés ont ainsi beaucoup marqué cette pratique, à commencer par l’anime Evangelion. Dernièrement l’anime Kill la Kill ou encore le Disney La Reine des neiges ont été repris partout dans le monde.
Le cosplay se pratique dans des conventions telles que le Comic Con aux Etats-Unis, le Comicket au Japon, ou encore Japan Expo en France. Mais il se diffuse aussi beaucoup à travers la photographie. Au Japon on trouve notamment les Print Club (ou Purikura). En France, on a une large communauté de photographes amateurs ou professionnels qui s’intéressent au cosplay en convention ou organisent des photoshoots avec les cosplayers.

65616033
Print Club (ou Purikura) au Japon. 

Pour ma part, je fais partie d’un groupe de cosplay.
Nous travaillons ensemble à la fois sur les costumes et les photographies. Cela nous permet de gérer nous-même toutes les facettes de nos cosplay, du choix des personnages jusqu’au rendu final.
Le cosplay est, je pense, l’une des activités qui peut réunir le plus de pratiques artistiques et moyens d’expression (couture, dessin, photographie, vidéo, théâtre, bricolage, etc.). Et selon moi c’est aussi ce qui participe à sa grande popularité dans le monde.
En tous cas c’est ce qui m’a plu dans cette pratique.

halloween___she_s_the_trickster_by_trustourworldnow-d84d90x
Miku Halloween – costume et photographie de TOWN Cosplay- TrustOurWorldNow

 

This entry was posted in rapport2 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.