Rapport n°3 : Exposition de soi “Journaux Intimes”

L’exposition de soi n’est pas nouvelle

Du privé au publique

Le journal intime est devenu le moyen essentiel de s’exprimer. Mais est ce que le blog est-il devenue le journal intime des temps moderne ?

On est conscient d’être lu par de nombreuses personnes. Il peut être utilisé pour parler de soi  ou communiquer une information. Le blog peut être considérer comme un journal intime, c’est un journal intime interactif. Il y a cette question de se montrer à des inconnues. Grâce aux développements des réseaux sociaux et la popularisation de l’écriture web, il y a eu des mutations consécutives dans les narrations personnelles. L’écriture du web est devenue un fragment ou un minimal. Et la société est désormais plus bavardes et s’exprime davantage. Twitter en est un exemple bien qu’il y a pour seul limite 120 mots. Il faut résumer ce que l’on pense avec cette limite. Donc le message personnel se doit d’être bref. En essayant de dire ce que l’on pense inconsciemment on choisit des expressions bien pensées et des choses construites.

Paradoxe entre intimité et exposition de soi en ligne

mzl.jwljbvsz.320x480-75 kakaotalk

Plusieurs sites internet et applications  proposent « le concept » de journal intime en ligne. Parmi eux Kakaotalk qui a une démarche d’écriture assez particulière. Ici ce serait notamment le terme de journal intime croisées et donc partagées que l’on pourrait soutenir. Cette application réserve de nombreuses options nous permettant de communiquer. Il ne s’agit donc plus d’y écrire sa vie, mais de la faire partager avec ses amies. Certes il y a des options que toutes applications de communications bénéficie comme le partage de contenus ou de photos. Mais la démarche d’écriture de ce logiciel est l’idée d’exposer sa vie et son intimité a des personnes de confiance. Au contraire le blog, en fait dévoilé bien plus, étant donner que n’importe qui circulant sur le site web peut commenter autant que possible cette intimité partagée. De ce fait le journal intime « numérique » perd en son sens toute crédibilité puisque ce n’est plus une part de soi que l’on cache secrètement à autrui. Tout cela créant un véritable paradoxe entre la fonction d’un logiciel/plateforme et le but d’un journal intime.

Les deux n’ont pas forcément le même objectif. Dans le cas de KakaoTalk le but est d’échanger,  de partager  mais on ne peut pas commenter de la même manière que sur un blog. Ce qui importait n’était pas de prime abord d’exposer sa vie. Quant au journal c’est tout d’abord un écrit où l’on résume les faits de notre vie quotidienne

Traditionnellement le journal est sous forme de cahier ou de livre, donc c’est un objet en 3 dimensions il est susceptible que quelqu’un d’autre puisse le trouver et le lire tandis que si il est en ligne on a beaucoup plus de chance qu’il ne soit pas découvert . Mais dans un deuxième temps compte tenu des options proposée par Kakaotalk lorsque l’on chat avec nos amis en racontant nos histoires il est à la fois protéger et visible en même temps. Car ce sont des amies ou de la famille, une personne de confiance mais c’est quelqu’un d’autre que soi qui bénéficie du droit de lire nos propos intimes. La démarche de journal intime en ligne reste donc difficile à cerner.

La mise en ligne de son intimité peut donc avoir un côté libérateur. Puisque dans son journal intime on se met totalement à nue sans restriction. Il est vrai que la pratique du journal intime en ligne tend à rendre la frontière entre le public et le privé particulièrement floue. L’interface de Kakaotalk peut être comparée dans sa forme à la time line de Twitter  (photo de profil et chronologie des publications). Quant au blog  on peut choisir de rendre nos publications public ou de les privatiser .Ces deux modes de publications prouvent bien que la pratique de l’exposition de soi sur le blog prend en compte beaucoup de paramètres, permettant à l’utilisateur de choisir lui-même le degré d’intimité et d’exposition de soi. Le web rend donc  le journal intime hybride. Son utilisation d’origine ne demandait pas de retour de la part des autres. Sa nouvelle option d’interactivité lui as permit désormais de s’assimiler aux réseaux sociaux, ce qui est intéressant dans la pratique d’écriture du journal intime et notamment du blog.

This entry was posted in rapport3 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.