rapport 3

On a souvent vu à la télévision, ou au cinéma, la présence d’un journal intime. Le journal intime comme son nom l’indique est intime et donc privé. Très souvent, la personne à qui appartient le journal, écrit dans ce journal son quotidien, les pensées qu’elle a eu dans sa journée. Comme à un(e) confident(e), elle lui expose ses peurs, ses joies, ses amours, ses plus sombres sentiments qu’ils ne pourraient confier à nul autre. Ce journal renferme les plus profonds secrets de son  propriétaire.  A travers ce journal, son propriétaire cherche à s’extérioriser, il écrit dans ce journal ce qu’il confierait à un confident.

Dans la même idée, de nombreux thérapeutes et spécialistes, ont utilisé l’utilisation du journal comme thérapie pour régler des problèmes personnels. Par exemple  la fondatrice du Center for Journal Therapy  au Colorado, et psychothérapeute Kathleen Adams qui utilise la journal thérapie pour une meilleure compréhension  de soi  et des évènement de notre vie. Toujours d’après elle, l’écriture permet de libérer une certaine tension qui nous permet de mieux comprendre le chemin que nous avons parcouru.  Cette technique du journal therapy est apparu dans les années soixante avec le docteur Ira Progoff, un psychothérapeute new-yorkais.

Ces dernières années, le journal intime est plus ou moins remplacé par les réseaux sociaux, les blogs où les personnes  dévoilent leurs pensées, leurs journées sur la toiles dans l’attente de possibles retour de la part des personnes  qui liront leur posts, et  qui pourront peut-être lui proposer des réponses à ses problèmes, des conseils à ses inquiétudes. En soi , l’utilisation des nouvelles technologies tels que les réseaux sociaux, les blogs, internet et autres composent une véritable révolution de l’écriture sur soi. Par ailleurs, l’avantage des réseaux sociaux et blogs  est qu’en plus de l’écriture, la personne peut joindre des photos ou vidéos pour apporter plus de matière à ses propos. Toutefois, le problème avec l’utilisation de nouvelles technologies, est que la personne est souvent tentée de mentir à propos de soi ou sur les faits dans le but de se faire apprécier. Ainsi à la différence du journal intime, l’utilisation des nouvelles technologies nous expose au monde, au public. Par l’exposition au public, nos écriture sur nous même pourraient se voir altérer afin de plaire au monde.

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.