Rapport n°3

Depuis l’invention de l’écriture le support à beaucoup changé. L’écriture sur soi en est un bon exemple.
Le journal intime qui est le moyen le plus répandu pour dire tout ce que l’on a pu faire ou ressentir tout les jours.
On peut y écrire tout ses sentiments et toutes ses pensées, c’est le moyen qu’on a trouvé pour ce confier sans être obligé de le dire à quelqu’un.
Il est donc l’objet le plus intime qu’une personne puisse posséder ou tout ses petits secrets sont cachés.

Mais il existe aussi le journal croisé, qui consiste à écrire sont quotidiens, ses sentiments, ses expériences ainsi que petits secrets.
Mais tout ça partagé et écrit avec une personne. Cette fois on ne garde pas tout ça pour soi
mais on peut se confier à la personne avec qui on le rédige. Cela peut aider certaines personnes à se sentir mieux,
le journal intime pourrait agir comme un médicament qui soulagerait mentalement.

BSVS3vnWMgrjMfUf8mOhtOZzVTo

Mais de nos jour le journal intime n’est plus ce qu’il était car l’arrivé du numérique va tout changer.
Et se sont les réseaux sociaux qui vont prendre le relais. Dessus les gens peuvent échanger des infos, des données, des vidéos, des photos et tout autres choses avec leurs amis, famille etc…
Mais du coup à trop s’exposer l’intime n’existe plus. Le petit jardin qu’on c’était créé avec nos journaux n’est plus d’actualité, nos petits secrets sont dévoilés et peuvent faire souffrir. A rendre toute sa vie publique sur internet fait disparaître les barrières vie privée vie publique.
Ces réseaux sociaux peuvent donc vite devenir un piège sociale et un enfer parfois. Il faut donc se méfier de ce que l’on publie sur ces plateformes.
Le support pour l’écriture sur soi a donc bien changé: du papier au numérique.

Social media communication

This entry was posted in rapport3 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.