“Solo Wedding”

Nous avons eu la visite d’Haru Otanu à l’Université Paris 8, une danseuse japonaise. Nous avons pu voir une performance représentant le Solo Wedding qui signifie “le mariage célibataire/seul”. Sa chorégraphie nous montraient alors, par ses gestes, la place du mariage que tiennent les femmes dans leur société afin que les femmes puissent découvrir les joies du mariage mais sans partenaire.

Le mariage est représentée, comme la plupart du temps, comme une obligation, un engagement solennelle. Mais maintenant celui-ci représente plus à un service qu’un acte d’amour. En effet, les japonais ont crées le concept du “solo wedding” qui vise à organiser un rituel de mariage sans véritable mariage. Les entreprises japonaises vendent des forfaits mariages, jeunes mariées de sorte en attente d’un vrai mariage, elles peuvent avoir leur grand jour sans l’inconvénient d’avoir à trouver un mari en premier. Un mariage Solo est une excursion de deux jours où les clients passent la nuit dans un hôtel car ils vont dans des raccords de robe, bouquet conception, les cheveux et le maquillage, et même une séance photo complète. Chacun de ces services est assurée par un professionnel dans l’industrie et fait avec le même niveau de qualité et l’attention au détail comme une véritable cérémonie de mariage.

Haru Otanu, qui nous à présenté le 26 novembre le “Solo Wedding”, elle nous dévoile par sa chorégrahie et sa performance de danse sur une musique en fond de mariage, sa propre perception du Solo Wedding. Elle incarne alors plusieurs rôle nous exprimant le passage de l’adolescence, d’une jeune femme passant doucement de l’enfance à l’âge adulte, puis enfin un couple de marié. Par sa performance elle nous dévoile les aléas des couples mariés tout en restant seule, montrant ainsi les caractéristiques principales du Solo Wedding, l’absence de mari.

 

This entry was posted in Solo Wedding 2014. Bookmark the permalink.