Rapport N°4 : Sophie Calle, étude de parcours

Sophie Calle, née à Paris le en Octobre 1963 est une artiste plasticienne, photographe, écrivaine et réalisatrice française. Depuis plus de trente ans, elle a consacré son travail d’artiste à faire de sa vie, et notamment des moments les plus intimes, son œuvre en utilisant tous les supports possibles (livres, photos, vidéos, films, performances, etc.)

Amour, ruptures ou deuil, l’artiste a toujours joué dans la transparence la plus complète entre sa vie privée et son public. Elle utilise le support média ou visuel pour “conjurer” ces coups du sort en les affrontant de manière frontale, elle vie à travers son passé et s’en inspire au quotidien pour réaliser ses oeuvres.

“Bonjour. Je voudrais préciser que je préfère les questions d’ordre personnel, indiscrètes même, aux questions techniques. Donc je commence.”
Sophie Calle, Conférence donnée le 15 novembre 1999 à l’Université de Keio (Tokyo)

 

L’artiste aime jouer avec elle-même, mais aussi avec les limites et les autres, ainsi, en 1979, elle réalise un projet artistique intitulé “Les dormeurs”. En expliquant qu’elle voulait qu’il y ai quelqu’un dans son lit 24h/24, Sophie Calle a ainsi invité des inconnus pris au hasard à dormir dans son lit en se relayant toute les huit heures, tandis qu’elle prenait une photo toute les heures.

EXP-SOPHIECALLE

 

 

Pour elle, l’étrange, l’innatendu et la souffrance sont les moteurs principaux. L’artiste choisit en effet les évènement de sa vie qu’elle dévoile au public, elle explique ainsi ne jamais travailler ou ne donner d’information concernant l’homme avec lequel elle a vécu pendant plusieurs années en disant

“Il est plus facile de faire un projet quand on souffre que quand on est heureux. Disons qu’en ce moment je vis une histoire d’amour heureuse avec un homme, et que je n’ai jamais parlé de lui, ni utilisé notre vie. […].”
Conférence donnée le 15 novembre 1999 à l’Université de Keio (Tokyo).

 

Sophie Calle laisse aussi toujours une place centrale au spectateur dans ses oœuvres Il est a la fois vu et voyeur. Elle travaille beaucoup avec l’impression d’étrangeté et l’impudeur. Elle se caractérise par un esprit provocateur. Elle a été par exemple la première photographe à présenter une exposition… dont elle n’avait pas pris elle-même une seule photo : elle avait demandé à une agence de détectives privés de la prendre en filature et de la prendre en photo à son insu. Ce sont ces photos d’elle qu’elle exposa.

sophie-calle-6687_3152

 

A travers son travail, l’artiste s’intéresse à l’autre et laisse l’autre s’intéresser à elle, c’est un travail de construction d’un pont entre les hommes qu’elle met en place. Elle ne laisse pas de places a la pudeur et aux mœurs, elle travaille avec le quotidien dans la réalité crue, et aime les interactions sociales avec les inconnus.

Son travail choque une partie du public par sa liberté d’expression mais il dénote d’une forte envie de rapprochement avec les autres, une démarche avant-gardiste de rencontre et d’échange.

 

PAGNON

Sarah, L1TH.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.