Rapport 3: L’écriture de soi

Ecrire sur soi-même c’est quelque chose qui est pratiqué depuis presque toujours. Ecrire ses sentiments, ses expériences, ses ressenties permet de mieux se comprendre et de mieux vivre avec soi-même. On apprend à mieux se connaitre puisqu’on extériorise toutes nos pensées. On appelle généralement cela un journal intime, mais certaine personne trouve dans la publication de leurs écrits un regard de l’autre qui les rassurera. On peut dans ce cas là parler d’un autoportrait narratif.

 

  • La révolution de l’écriture

Nous sommes dans une période où les technologies se développent à une vitesse folle. Le journal intime, papier, va prendre une forme virtuelle avec tous les nouveaux appareils comme les liseuses ou encore les tablettes (du style Ipad). Il nous ai maintenant possible de lire notre journal sur notre téléphone mobile. Néanmoins certaines personnes ont  le désir de retrouver les journaux papier, média qui est malheureusement en train de disparaître.

 

  • L’exposé de soi

Avec le temps et les avancés culturelles, il est maintenant possible d’écrire son histoire non plus en utilisant des mots mais en utilisant son art. En effet beaucoup d’artistes contemporains utilisent la musique, la peinture, ou encore la parole. Ont a également de nouveaux médiums dans l’art comme les néons.

Niki de Saint Phalle est une artiste du XXème siècle qui, au travers de ses “Nanas”, montre clairement ce qu’elle pense de la société. Ces “Nanas” sont une sorte d’autoportrait de l’artiste puisqu’elle les créer à son image. Elles sortent de son imagination, ce sont ses création. Elles témoignent donc de son vision et donc d’elle même.

Créer sur ce que l’on pense, c’est créer sur soi, et d’une certaine manière, on pourrai voir cela comme le journal intime contemporain.

This entry was posted in rapport3 Exposition de soi 2014. Bookmark the permalink.