Oeuvre autobiographique ou mémoire des objets ?

Une oeuvre autobiographique, peut-elle être la collection des objets ?
Les objets collectionnés au fil du temps accumulent leur mémoire. Il s’agit de la mémoire des objets eux-mêmes mais aussi du souvenir de leur propriétaire. L’autobiographie/l’histoire sur soi peut être racontée par des objets collectionnés ?

Jean-Louis Boissier
Mémoire de crayons (2001)
Crassula ubiquiste (2014)

:Jean-Louis Boissier, né en 1945, artiste des médias, commissaire de l’exposition et professeur émérite de l’Université Paris 8.
Théorie : dramaturgie de l’interactivité, esthétique de la saisie, image-relation, joualibité.
L’un des artistes pionniers de CD-ROM
Album sans fin, Moment de Jean-Jacques Rousseau

*L’oeuvre Mémoire de crayons a été présentée au Centre Pompidou en 2001.
Les 1024 crayons ont été présentés. Les visiteurs choisissent des crayons et retrouvent leurs histoires dans les bases données. Le concept est fondé sur la réflexion sur la capacité ou la nature des objets qui peuvent prendre leur propre parole pour raconter une histoire. Cette parole appartient à la fois aux objets accumulant leurs souvenirs à la fois à l’artiste qui partage ces souvenirs.
Voir le site : http://jlggb.net/jlb/?page_id=149
mdc-2001-ensemble-1600

*L’oeuvre Crassula Ubiquiste a été réalisée à partir des plantes “crassula ovata” collectionnées par l’artiste pendant 30 ans (1985-2014) dans différents pays lors de ses voyages. L’artiste collectionne ces plantes prélevées, donnant un numéro correspondant à leur génération et ordre du prélèvement (ex. #0.0). Dans le cadre de l’exposition Media Medium, Jean-Louis Boissier a présenté 32 plantes venant de 7 pays. Ces plantes racontent à sa place des souvenirs intimes.
Voir le site : http://www.arpla.fr/canal20/adnm/?p=3481, http://www.mediamediums.net/en/exhibition

crassula-ubiquiste-ygrec

crassula installation 28

This entry was posted in miki posts and tagged , , , , . Bookmark the permalink.