LIBRE BALADE 001

Essai collaboratif  par : ESTEBAN CARRILLO & CAROLINA CATOTA

LIBRE BALADE 001 est le titre qui décrit notre projet destiné à la catégorie <<essai collaboratif>> .

Il s’agit d’une démarche qui intègre  les médiums suivants : la vidéo, l’écriture (évidemment), la photographie à fin de créer des histoires à partir de nos pensées, plutôt sans relations entre elles.
Il est composé de plusieurs étapes comme processus, le même que nous allons expliquer à la suite.

D’abord,nous nous sommes inspirés   de notre vie quotidienne, de nos questionnements sur la vie et sur ce que se passe dedans en entrelaçant avec le contenu des textes de  chacun de sorte qu’après  on écrir a  les idées, des poèmes, des pensées, qui sortaient. Mais encore, des on a lu des aperçus dans les  livres du  sociologue Jean Baudrillard.

De l’esprit au papier. (annexes photos).

Par exemple, dans ce cas, on a fait une mélange des langues.

l’espagnol-français puisque notre langue maternelle est l’espagnol, donc, on essaie à la fois de nous montrer dans les histoires.

Dans ce cas là, par exemple, nous avons combiné  la direction de lecture, c’est à dire,

les mots qui sont liées par le couleur vert doivent être lues verticalement, cela donnera un texte. Par contre, tout le texte horizontal donne aussi une lecture.

En plus, on  a  envisagé  intéressant de nous balader par la fac, avec un autre ressource d’enregistrement des idées. C’est grâce à un enregistreur qu’on peut mettre on place nos idées. Il s’agissait de nous balader par l’université, on parlant, en créant de dialogues entre nous, mais sans avoir un sujet défini.

Après, dans le processus de création,( en marchant)nous voulons innover de certain manière la façon de créer, et c’est pour cela qu’on est sortie à la recherche des territoires mentales, notamment avec les différentes personnes qui se trouvaient  dans les couloirs, et surtout nous sommes arrivés leurs  faire partie de notre travail, à ceux qui font partie de la fac comme nous. Mais sous cette signification de (faire partie de l’autre) il y a une signification plus profonde, même s’il n’existe  pas une liaison concrète entre les thèmes  et entre nous comme des êtres humains, on partage un endroit, et on voulais aborder la question du corps territoire, le lieu l’espace réel, le corps social.

En peu des mots, on se pose la question:

-Le lieu, il  partie de nous,  ou nous faisons partie de lui.

-Les inscriptions pour la vie : est-ce qu’il y en a ?

-Comment s’inscrire alors?

Cela nous a semblé quelque chose d’intéressante.

Pour conclure, une des idées essentielles dans nos pensées était de montrer dans la création, toute  la spontanéité possible, et c’est pour cela qu’il existe autant dans la vidéo que dans les textes les 3 langues qui nous permettent de nous communiquer avec d’autres.Et ce projet nous a donne la certitude de retrouver le temps, l’hasard, le territoires, et les autres , tout dans les pensées.

LIBRE BALADE 001:LIBRE BALADE_001

 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.