La soutenance du 30 juin 2015, Espace Deleuze de l’Université Paris 8, « Exposition de soi à l’époque mobile/liquide »

La soutenance qui a eu lieu le 30 juin à l’Université Paris 8.Merci à tous ceux qui sont venus pour me soutenir ! J’achève une fois ces longues recherches durant 5 ans. Je suis très honorée d’avoir travaillé sous la direction de M. Jean-Louis Boissier, mon directeur de thèse, qui m’a soutenue et encouragée énormément, et d’avoir eu la participation des membres du jury, M. Olivier Lussac, M. Hiroshi Yoshioka et M. Mario Perniola, à cette soutenance. Maintenant, je souhaite vivement contribuer au développement et à l’évolution des pratiques artistiques à propos de « l’exposition de soi » (comme c’était mon sujet de recherche) par divers moyens éventuels !

Titre de thèse : Exposition de soi à l’époque mobile/liquide
Membre du jury : Monsieur Jean-Louis BOISSIER (Directeur de recherche)
Monsieur Olivier LUSSAC
Monsieur Hiroshi YOSHIOKA
Monsieur Mario PERNIOLA

Résultat : Très honorable avec les félicitations du jury

Résumé (Fr) : La réalisation de l’expression artistique n’a jamais été si « facile » qu’aujourd’hui, et les enjeux de la création n’ont jamais été si « banals ». Il existe divers moyens pour satisfaire nos désirs expressifs, tels des moyens traditionnels et contemporains. Malgré cette facilité, nous avons peu de possibilité pour devenir un artiste célèbre. Nous sommes aujourd’hui bien conscients de cette situation difficile jusqu’à ce que nous soyons même parfois désespérés vis-à-vis de ce nouvel environnement médiatisé.
Cependant, selon les recherches archéologiques, cette situation n’est pas nouvelle ni particulière. L’art est depuis toujours un moyen possible pour surmonter des problèmes personnels. En cherchant une expérience partageable avec les autres, nous bénéficions de l’utilité de l’art pour sublimer la difficulté de la vie.
Le monde caractérisé par sa nature «mobile» et «liquide», donne naissance à l’art contemporain qui met souvent en lumière la question de l’intimité. Sa signification est en fait liée à l’universalité, qui semble pourtant s’éloigner de la notion d’égoïsme et d’individualité.
Cette thèse a pour but de considérer l’exposition de soi « plurielle » pratiquée à l’époque « mobile » et « liquide », afin de comprendre la véritable signification de l’acte expressif. À travers l’observation des réalisations artistiques telles la photographie, la mode, la littérature et d’autres créations, je fonde une étude sur l’esthétique de l’exposition de soi non seulement par les artistes mais aussi par les amateurs, pour interpréter son utilité des points de vue sémiologique, phénoménologique, archéologique, anthropologique et esthétique.

Résumé (En) : Artistic expression has never been easier to carry out than today. Engaging in creation has even become a mundane, commonplace undertaking. We have a vast array of mediums available to us to satisfy our desire for self-representation, including traditional and modern medias and advanced technologies. Despite this ease of access to platforms for self- expression, creators have no chance of becoming a celebrated artist. Facing this truth during our everyday interactions online and with modern media leads us to feel rather disheartened with today’s media environment.
However, from historical point of view, today’s context of creative work and exposition is neither new nor unique. Art has always been one possible way to process or overcome personal problems. In our search for shared experiences with others, art is useful in easing life’s difficulties.
Today’s world, characterized by its « fluid » and “mobile” nature, is giving birth to a contemporary art that often highlights the question of intimacy. Its significance is universal, while being distant from notions of egoism and individualism.
This thesis aims to consider “plural” self-representations practiced in our “fluid” and “mobile” world, in order to better understand the importance of expressive acts. Through the careful study of artistic activities such as photography, fashion, literature and other domains, I present a study on self-representation and exposition, found in both professional and amateur creative activities, to interpret how self-representation and exposition is useful and even essential, from semiological, phenomenological, archeological, anthropological and aesthetic points of view.

expo_paris_2015_DSC00575
expo_paris_2015_IMG_8668
expo_paris_2015_IMG_8670
expo_paris_2015_IMG_8667
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *