utilité des approches artistiques pour la sensibilisation sur la philosophie alimentaire

Intitulé : « Utilité des approches artistiques pour la sensibilisation sur la philosophie alimentaire : la santé, la sécurité, la saturation ou la pauvreté ? »

Introduction
Dans mon intervention, je souhaiterai mettre en lumière l’utilité des approches artistiques pour nous mener à une meilleure compréhension sur les politiques alimentaires, notamment la mise en œuvre et la présentation pour un grand public l’œuvres médiatiques dont un film documentaire dans le but de sensibiliser le public à la philosophie alimentaire – la santé, la sécurité et la distribution non-équilibrée dans une société de consommation globale. Étant critique d’art et chercheur d’art contemporain, mes approches font face aux problématiques abordées dans ce colloque « Politiques agricoles et alimentaires : trajectoires et réformes » différera des approches basées sur les disciplines principalement concernées ; Nous nous référerons à différents travaux d’artistes réalisés dans le but d’une évocation critique pour leurs spectateurs internationaux.
Le but de mon intervention est donc de réfléchir sur les éventuels moyens par lesquels l’art (soit les approches artistiques, soit l’intervention de l’artiste, soit les expériences esthétiques) peut contribuer aux politiques agricoles pour lutter contre la pauvreté, la sécurité alimentaire (la conservation et le bien-être des animaux) ainsi que le changement climatique afin d’améliorer l’ensemble de la situation alimentaire qui nous entoure quotidiennement ainsi que la conscience publique à propos de toute l’action de la consommation alimentaire dans notre société.
Je souhaiterais souligner la portée considérable d’une telle expérience esthétique auprès d’un grand public ainsi que l’importance de la reconnaissance de son utilité afin de promouvoir la construction d’une infrastructure pour de possibles collaborations avec les artistes, encourager le public non-expert dans les domaines concernés pour qu’il soit mieux informé et contribue à l’amélioration de la situation actuelle. J’aborderai la nécessité de créations des plateformes de communication permettant aux chercheurs, agriculteurs, vendeurs, consommateurs et autres potentiels acteurs de s’exprimer pour une meilleure compréhension mutuelle.
Je me référerai à trois projets différents artistiques et analyserai leurs enjeux ainsi que les portées sociales. À travers la réflexion sur chaque challenge, je mettrai en lumière la contribution des arts aux politiques agricoles en tant que propositions originales pour le futur plan de l’évolution agro-environnementale.
Premièrement, j’introduirai un film intitulé « We feed the world » (2005), réalisé par Erwin Wagenhofer, documentariste autrichien. Deuxièmement, je présenterai le documentaire « Les Glaneurs et la Glaneuse » (2000) d’Agnès Varda. J’aborderai la difficulté de la mise en place de politiques alimentaire face à certains risques alimentaires telle que la pollution environnementale qui impacte sur la sécurité des produits. À ce propos, j’analyserai l’œuvre de Tadashi Takamine, artiste japonais, intitulée « Japan Syndrome » (2013).

Japan Syndrom vers. Yamaguchi extrait: https://www.youtube.com/watch?v=pno2chQGmcM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *